Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

  •   Algérie Presse Service
  • dimanche 15 octobre 2017 09:06

Algérie- La cimenterie CILAS de Biskra ambitionne d’exporter une partie de sa production en 2018

La cimenterie CILAS de Biskra, d'une capacité de production de 2,7 millions de tonnes par an, envisage d’investir le marché international à l’horizon 2018, a indiqué le directeur de cette usine, Mohamed Belmahdi.

 

"Le plan d’action tracé par la direction de l’entreprise ne se contente plus d'une participation à la couverture des besoins des marchés local et national, mais ambitionne désormais d’exporter, dans moins d’une année, en direction des marchés européens et africains", a indiqué Mohamed Belmahdi, dans un entretien à l'APS.

Mise en exploitation en 2016 dans la commune de Djemora, cette cimenterie  recourt aux technologies les plus avancées de la filière et exploite un broyeur géant de clinker, classant cette infrastructure parmi les plus importants investissements de la région en matière de production de matériaux de construction.

Outre son activité économique, la société CILAS se veut également une  entreprise-citoyenne en participant au financement des opérations de solidarité au profit des enfants de familles démunies et en veille au respect des critères de préservation de l’environnement, a souligné son directeur.

Cette usine emploie 600 travailleurs dont une partie est issue de la région, a-t-il indiqué, faisant savoir que plusieurs dizaines de ces travailleurs ont bénéficié de stages de formation qualifiante, assurés par l’entreprise afin d’en améliorer les performances,

Cette société est le fruit d’un partenariat entre le groupe algérien Souakri Frères et le groupe international Lafarge, conformément à la règle d’investissement 51/49. Selon le responsable de CILAS, l’objectif d’exporter une partie de la production pourrait être concrétisé du fait notamment de la présence du groupe Lafarge dans plus de 80 pays.

De son côté, la direction de wilaya de l’industrie et des mines a affirmé  que les contours d’un pôle industriel de production de matériaux de construction commencent à se dessiner dans la région avec la présence d’un réseau de structures spécialisées dans ce domaine comprenant, outre la cimenterie CILAS, Biskria Ciment (d’une capacité d’1 million de tonne par an), 22 unités de briques rouges, 10 carrières et 5 unités de production de calcaire.


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • lafarge n'existe plus, il s'agit de Lafarge Holcim, maintenant basé en Suisse.
    Il faut le preciser.

    Rapporter fat dimanche 15 octobre 2017 13:07
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.

Le ministère des Affaires étrangères dément le rappel de l’ambassadeur malien par Bamako

  Selon le site malien abamako.com, « les représentants diplomatiques du Mali en Algérie ont été rappelés par leur pays pour consultation sur la situation précaire de leurs ressortissants ».