Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Mai 2018

  •   De Batna : Aboubaker KHALED
  • dimanche 14 janvier 2018 15:36

Hyundai et GMI créent joint-venture pour le montage de camions et bus à Batna

L’usine de montage de véhicules de Batna permettra la création de plus de 1500 emplois directs et autant d’emplois indirects. Le taux d’intégration au démarrage sera de plus de 40%, selon les responsables de GMI.

 

Après deux ans de négociations et de démarches, le groupe Global Motor Industries (GMI) a signé dimanche à Batna une Joint-Venture à caractère industriel, sous la règle de 51/49% avec Hyundai Motors Company(HMC) pour le montage automobile en Algérie de camions et de bus de marque Hyundai.

 « Le projet pourrait permettre la création de 1000 PME qui assureront la fabrication de pièces et couvriront le réseau de sous-traitance de la compagnie. A cet effet, « Global Group a ouvert la voie et a préparé le terrain pour développer la sous-traitance à travers la signature, le  1er novembre 2017 d’une convention avec l’ANSEJ, la CNAC et le ministère de la jeunesse », a souligné Hacene Kemmar, directeur industriel du groupe Global.

Pour ce qui est des capacités de production de cette unité de Batna, M. Kemmar a fait savoir que « les huit poste de montage existant produiront des camions et des bus de la marque Hyundai et des voitures de marque Kia. En 2018, l’usine produira environ 20 000 unités ».

Dans son intervention lors de la cérémonie, M. Kemmar a également souligné que les équipementiers de Hyundai Motors Company apporteront tout le savoir-faire pour aider les sous-traitants qui travailleront avec GMI dans la fabrication des pièces de rechanges de qualité ethomologuées et bénéficieront d’un transfert technologique coréen ».

Un premier pôle en Afrique

Le constructeur automobile coréen, qui détient déjà des usines de montage et de construction en Europe et en Amérique latine, « a décidé d'investir en Afrique et spécialement en Algérie car le climat sécuritaire et économique est propice au développement de la marque sur le marché local avec une ouverture sur le continent africain. Cet investissement en Algérie est stratégique pour Hyundai et couvrira la production pour toute l’Afrique », a précisé Kevin Wong, directeur général adjoint Hyundai MENA.

De son coté, Boualem Ghaleb, directeur général adjoint de l’investissement et développement à GMI  a annoncé qu’un« centre R&D sera ouvert pour la recherche dans le domaine de l'automobile et le transfert de technologie ». Et de souligner que ce partenariat stratégique lie les deux parties pour le développement de la production CKD en Algérie, de la gamme Hyundai Truck & Bus, sur le site industriel de Batna ».

Ce projet permettra la création de plus de 1500 emplois directs et autant d’emplois indirects, à travers l'implantation du tissu d’équipementiers, le taux d’intégration au démarrage sera de plus de 40%, selon le même responsable.


Évaluer cet élément
(11 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole: L'Opep surveille de près la production vénézuélienne

  Les stocks des pays de l’OCDE ont chuté en mars pour n'être plus que neuf millions de barils au-dessus de leur moyenne quinquennale.

"La relation Etat-entreprises est un vrai problème en Algérie"-Slim Othmani-(Audio)

    « Je suis administrateur d’une entreprise privée dont je suis actionnaire. Cette entreprise passe son temps à se battre contre la discrimination entre le public et le privé que pratique l’Etat ».

Monétiser la data, la nouvelle priorité du moment, selon Hadj Khelil

  « Actuellement, il n’y pas une activité humaine qui ne génère pas de la donnée et la donnée à une valeur monétique. Notre travail est de fabriquer de la valeur à partir de cette donnée », a déclaré Hadj Khelil, fondateur de la Startup Big-Mama en France, lors de son passage dans  l’émission « L’invité du direct » sur Radio M. La question à...