Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 22 Septembre 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a indiqué jeudi dans ses réponses aux questions et préoccupations des députés de l'Assemblée populaire nationale (APN) que les fonds de la fiscalité recouvrée au 14 septembre en cours, permettront de verser les salaires des fonctionnaires pour les prochains trois mois.
En explication de ses récentes déclarations sur "la non capacité du gouvernement à verser les salaires du mois de novembre prochain", M. Ouyahia a précisé que l'augmentation de la masse monétaire à la Banque centrale, au mois de septembre en cours, a permis un changement des prévisions.
Détaillant les données financières, M. Ouyahia a révélé que jusqu'au 31 août dernier, la masse monétaire à la Banque centrale était de l'ordre de 50 milliards de DA, tandis qu'elle a atteint le 14 septembre en cours, 360 milliards de DA, et ce, grâce aux fonds de la fiscalité recouvrée.
Le Premier ministre a, en outre, affirmé que l'étape difficile requiert l'intensification des efforts de tous les acteurs, d'autant plus que le pays a besoin d'une moyenne de 200 milliards de dinars pour la gestion d'un seul mois".

APS

La police marocaine a arrêté une personne soupçonnée d'avoir prêté allégeance à l'Etat islamique (EI) à Boujdour (sud), rapporte jeudi le site d'information Le 360.
Cet individu classé comme dangereux a été interpellé mercredi dans un des quartiers de la ville, ajoute-t-il en affirmant que cet homme était en contact avec des membres de l'organisation terroriste via les réseaux sociaux.
Selon des statistiques du ministère de l'Intérieur, la police marocaine a réussi depuis 2015 à démanteler 40 cellules terroristes et à arrêter 548 personnes. Elle a aussi procédé à l'arrestation de 71 individus qui ont regagné le Maroc en provenance des rangs de l'EI.

Xinhua

Le commissaire aux droits de l’homme et à l’action humanitaire, M. Cheikh TouradOuld Abdel Maleck a reçu en audience, jeudi matin à Nouakchott, une délégation américaine conduite par Mme Karrie Peterson du département américain du Travail.
L’entrevue a porté sur les relations de coopération existant entre les deux pays et les moyens de les renforcer davantage, en particulier dans le domaine de compétence du département des droits de l’homme et de l’action humanitaire.
Mme Karrie a loué les efforts consentis par les autorités mauritaniennes pour la promotion des droits de l’homme et de l’action humanitaire, ce qui a amélioré le classement du pays dans ce domaine.

AMI

L'accord international de 2015 sur le programme nucléaire iranien ne peut être renégocié, a estimé jeudi le président Hassan Rohani.
"Il y a eu des déclarations de la part de certains, selon lesquels l'accord n'est pas mauvais, mais ne doit pas rester tel qu'il est. C'est un bon accord, mais il faudrait que nous revenions à la table des négociations pour voir s'il peut être amélioré (...) Il leur a été dit clairement et définitivement que l'accord sur le nucléaire ne pouvait être renégocié", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse organisée à Téhéran à son retour de l'Assemblée générale de l'Onu.
Son homologue américain Donald Trump multiplie les critiques depuis son arrivée à la Maison blanche contre ce qu'il considère comme l'un des "pires accords jamais conclus" et menace de ne pas "certifier" que l'Iran tient ses engagements devant le Congrès, le 15 octobre prochain, ce qui lui permettrait de le déclarer caduc.
Au lendemain d'un discours très virulent à l'encontre de l'Iran, qu'il a qualifié d'Etat-voyou à la tribune de l'Onu, le président américain a annoncé mercredi avoir pris sa décision sur le sujet, sans en dévoiler la nature.
Le président français Emmanuel Macron a quant à lui jugé l'accord de Vienne insuffisant compte tenu de l'évolution de la situation dans la région et de l'activité accrue de l'Iran dans le domaine balistique, mais a estimé que le dénoncer serait une erreur.
Pour le chef de la diplomatie allemande, son abandon pourrait hypothéquer les chances d'en conclure d'autres, notamment avec la Corée du Nord.
"C'est une situation presque tragique, parce que le seul accord de prévention de la prolifération nucléaire en vigueur est en péril au moment même où d'autres pays comme la Corée du Nord se dotent d'armes nucléaires et alors que de tels processus sont plus nécessaires que jamais", a souligné Sigmar Gabriel.
Evoquant le discours de Donald Trump, Hassan Rohani l'a jugé "indigne des Nations unies et de quelqu'un qui se dit chef de l'Etat".
"Ce discours n'était pas l'expression du pouvoir, mais de la colère, de la frustration et de la stupidité", a quant à lui estimé jeudi l'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution iranienne.
Dans le cadre de l'accord signé le 14 juillet 2015 à Vienne avec les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne, l'Iran s'est engagé à limiter ses activités nucléaires en échange d'une levée progressive des sanctions internationales.

Reuters

Un détachement de l'Armée Nationale Populaire (ANP) a découvert lundi une cache d'armes et de munitions à El-Milia dans la wilaya de Jijel, a indiqué mercredi le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué.
"Agissant sur la base de renseignements et dans le cadre de la lutte antiterroriste, le détachement de l'ANP appartenant à la cinquième région militaire a saisi un important lot d'armes de guerre de différents calibres, ainsi que des balles, des produits servant à la fabrication d'explosifs, du matériel informatique et des denrées alimentaires", lit-on sur le communiqué.
Le contenu de la cache a été détaillé comme suit par la même source :
- (01) Lance-roquettes de type RPG-7
- (01) Mitrailleuse FMPK
- (01) Pistolet mitrailleur de type Kalachnikov
- (01) Fusil semi-automatique de type Simonov
- (01) Fusil de chasse
- (04) Roquettes pour RPG-7
- (600) balles de différents calibres
- (02) Quintaux de produits chimiques servant dans la fabrication des explosifs, ainsi qu’un micro-portable et une importante quantité de denrées alimentaires.
Le communiqué du MDN souligne en outre que "cette opération de qualité venant s’ajouter à l’ensemble de résultats concrétisés sur le terrain, réitère la grande vigilance et la ferme détermination des unités et des éléments de l’Armée Nationale Populaire à préserver la sécurité du pays, sa stabilité et son unité."

Xinhua

Le ministre des Affaires étrangères Khémais Jhinaoui a réaffirmé, jeudi, à New-York, l’appui de la Tunisie aux efforts onusiens entrepris en faveur d’un règlement politique et global de la crise en Libye.
” La Tunisie soutient la feuille de route proposée par l’émissaire des Nations unies pour la Libye et qui prévoit l’organisation, la semaine prochaine, à Tunis, d’un dialogue inter-libyen visant l’introduction de modifications nécessaires sur l’accord politique signé, en décembre 2015 “, lit-on dans un communiqué du département.
Lors d’une réunion de haut niveau, tenue sous la présidence du Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres en marge de la 72e assemblée générale de l’ONU, Jhinaoui a plaidé pour une solution politique à la crise libyenne qui garantit la souveraineté du pays, la sécurité de ses territoires et l’unité de ses institutions.
” La sécurité de toute la Méditerranée dépend de celle de la Libye “, a-t-il poursuivi, cité dans le même communiqué.
La Tunisie avait pris part aux travaux de la 3e réunion du Comité de haut niveau de l’Union Africaine sur la crise libyenne, tenue, au Congo-Brazzaville.
La réunion de Brazzaville, consacrée à l’examen d’une solution politique en Libye avec la participation des principaux antagonistes libyens, était l’occasion de réaffirmer la position constante de la Tunisie aux côtés du peuple libyen, position contenue dans l’initiative du chef de l’Etat pour une solution globale en Libye ainsi que dans la Déclaration de Tunis, signée, le 20 février dernier, par les ministres tunisien, algérien et égyptien des Affaires étrangères.
” La Tunisie insiste sur le rôle primordial de l’Organisation des Nations Unies dans la supervision du processus politique pacifique en Libye et celui des principaux pays limitrophes de la Libye, à savoir la Tunisie, l’Algérie et l’Egypte, dans l’accompagnement du dialogue entre les différentes parties libyennes “, avait indiqué le département des Affaires étrangères dans un communiqué.

TAP

Dix-sept personnes, dont onze de nationalité étrangère, ont trouvé la mort et cinq autres ont été blessées mercredi soir lorsque deux véhicules transportant des voyageurs sont entrés en collision près de Bordj Badji Mokhtar dans la province d'Adrar, à 1.730 km au sud-ouest d'Alger, a annoncé un porte-parole de la Protection civile cité par l'agence officielle APS.
"L'accident a fait 17 morts, dont onze étrangers et six Algériens", a indiqué le colonel Farouk Achour, ajoutant que l'accident avait également fait cinq blessés, dont quatre étrangers, sans préciser la ou les nationalités des victimes.
Malgré une baisse de 12,49% des accidents de la route pour la période allant du 1er janvier au 31 mai dernier, comparativement à la même période en 2016, l'Algérie continue d'enregistrer chaque année entre 4.000 et 4.500 morts.
Pour limiter cette hécatombe, un nouveau code sur la sécurité routière est entré en vigueur le 19 mars dernier. Ce nouveau texte introduit notamment le permis à points et prévoit un durcissement des sanctions liées aux infractions et délits.

Xinhua

Des manifestants bouddhistes ont lancé des cocktails Molotov, en Birmanie, pour tenter d'empêcher une livraison d'aide humanitaire aux musulmans de l'Etat d'Arakan, où les Nations unies accusent l'armée de nettoyage ethnique contre cette minorité.
Plusieurs centaines de manifestants ont cherché à empêcher des employés de la Croix-Rouge de charger un navire de produits de première nécessité, mercredi soir, avant que la police n'intervienne en tirant en l'air pour les disperser.
Cette cargaison de 50 tonnes d'aide devait quitter le port de Sittwe, capitale de l'Etat d'Arakan, pour prendre la direction du nord de cet Etat, où des attaques lancées par des insurgés Rohingyas le 25 août ont déclenché des représailles de l'armée.
Les violences ont conduit autour de 422.000 Rohingya à fuir au Bangladesh voisin depuis cette date, mais nombre de membres de cette minorité de musulmans apatrides demeurent en Birmanie, se cachant dans la peur d'attaques et manquant de vivres, selon des coopérants humanitaires.
Au Bangladesh, un camion transportant de l'aide destinée aux réfugiés Rohingya a plongé dans un ravin, jeudi, et neuf personnes ont péri et dix autres ont été blessées dans l'accident, ont rapporté la police et des employés humanitaires.

Reuters

Les réserves de change de l`Algérie se sont établies à 103 milliards de dollars à fin août 2017 (contre 105 milliards de dollars en juillet 2017), a indiqué jeudi le Premier ministre, Ahmed Ouyahia.
Le niveau des réserves de change devrait se chiffrer à 102 milliards de dollars en septembre en cours, a estimé M. Ouyahia dans sa réponse aux préoccupations des élus de l'Assemblée Populaire Nationale (APN) soulevées lors des débats sur le Plan d'action du gouvernement.

APS

En marge des travaux de la 72e session ordinaire de l'Assemblée Générale des Nations Unies, le ministre des Affaires étrangères Khemaïes Jhinaoui a participé mercredi à une réunion de haut niveau sur "l'emploi des jeunes pour la paix et la capacité à résister".
La réunion a été organisée par la Tunisie, l'Espagne, l'Organisation Internationale du Travail (OIT) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Ses travaux ont été présidés par le Directeur général de l'OIT Guy Ryder.
Le Chef de la diplomatie tunisienne a souligné à cette occasion l'importance de l'autonomisation des jeunes par le biais d'un travail décent, passant en revue les mesures prises par la Tunisie pour lutter contre le chômage, en particulier celui des jeunes et des diplômés du supérieur, indique jeudi un communiqué du ministère des Affaires étrangères
Il s'agit notamment de l'adoption d'une stratégie nationale pour l'emploi et de la signature d'un accord entre le gouvernement tunisien, l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) et l'Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (UTICA) portant sur un programme national sur le travail décent appuyé par l'OIT.
Ont pris part à cette réunion la ministre espagnole de l'Emploi et de la Sécurité Sociale, la ministre comorienne de la Santé, la Secrétaire d'Etat norvégienne aux Affaires étrangères, l'envoyée spéciale du ministère finlandais des Affaires étrangères chargée de la médiation, l'envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Jeunesse ainsi que des représentants des agences onusiennes, de la société civile et du secteur privé.
Le ministre des Affaires étrangères a par ailleurs participé à une réunion sur la question de l'éducation à l'horizon 2030, à laquelle ont également pris part le Secrétaire Général des Nations Unies, les présidents de la France, du Sénégal et du Malawi, le Chef du gouvernement norvégien ainsi que plusieurs ministres, responsables sécuritaires et personnalités de haut niveau.
Khemaïes Jhinaoui conduit la délégation tunisienne aux travaux de la 72e session ordinaire de l'Assemblée Générale des Nations Unies qui se tient du 17 au 22 septembre à New York, et qui a été placée cette année sous le thème "Priorité à l'être humain: Paix et vie décente pour tous sur une planète préservée".

TAP

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Mohamed Ali Deyahi: Pourquoi l'emploi des jeunes s'est dégrade en 2017 malgré tout les efforts...

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Ahmed Ouyahia : Le budget d’équipement pour 2018 sera augmenté, pas le budget de fonctionnement

Citant un rapport de l’Association des banques et des établissements financiers (ABEF) qu’il a reçu le 12 septembre dernier, le Premier ministre a déclaré : « Le total des crédits octroyés par les banques ne dépasse pas 8.467 milliards de DA répartis comme suit : 4.000 milliards de DA octroyées aux entreprises publics, 700 milliards attribuées aux PME l’ANSEJ, le reste étant attribué...

Algérie - Ouyahia annonce la création d'une instance indépendante de contrôle du "financement non conventionnel"

Placée sous la tutelle du Président Abdelaziz Bouteflika, l'instance présentera des rapports trimestriels (trois mois) au Président de la République pour le suivi et l'évaluation de tout ce qui est réalisé.

Algérie- Retraites - L’âge, les prestations et les cotisations devraient être bientôt réformés

Lors de son passage hier sur Radio M., Mohamed Ali Deyahi, directeur Afrique du Nord du Bureau international du travail, a rappelé l’exemple de la réforme marocaine qui a porté sur ces trois aspects réunis. Il a regretté, néanmoins, que cette réforme ait été décidée unilatéralement par l’Etat marocain, ce qui a donné naissance à d’importants mouvements de protestation.