Rapporter un commentaire

C'est trés révélateur de la déliquescence totale d'un Etat qui a f...le camp depuis longtemps et qui ne respecte même pas sa signature puisque du point de vue contractuel ces bureaux de conseil devaient être payés 45 jours après la validation d'un diagnostic réalisé .Les 45 jours sont en train de devenir 45 mois et entre temps ni le Fisc ni la Casnos,ni les salariés du bureau conseil ne vous font de cadeaux.Le fisc,la CASNOS et la CNAS mettent en branle leur machine impitoyable faite de pénalités et mesures sévères et vous avez la location du siège qui cartonne de l'autre coté et des salariés qui ont des familles derrière sans oublier les autres charges locatives .Les consultants étrangers demandent jusqu'à 800 Euros/jour (soit 150 000 DA/Jour sans compter les frais d’hôtellerie,d'avion...) et les nationaux ne sont qu'à 20 000 à 30 000 DA/Jour pour des travaux dont la qualité est souvent meilleure (car les nationaux connaissent mieux l'environnement et le contexte d'évolution de la PME algérienne).Au lieu d’être content de cette aubaine ,le Ministère de Bouchouareb et l'ANDPME mettent tous les obstacles du monde et les pires bureaucraties sur le chemin des bureaux de consulting et leurs consultants-collaborateurs. L’échec de la Mise à niveau des PME algériennes est avant tout (et surtout) l’échec de l'ANDPME et de son Ministère de tutelle.Mais un peu de décence:Réglez ces bureaux de conseil au titre de la moindre des corrections .République bananière ?Non République du mensonge,du vice et du louvoiement !