Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 21 Septembre 2017

  •   Younès Djama
  • lundi 25 mai 2015 17:11

Le groupe français Avril (ex-Sofiprotéol) inaugure en juin une unité de nutrition animale en Algérie

Abdelkader Taïeb Ezzraïmi, patron du grope SIM, partenaire algérien du groupe français Avril.

Le groupe français est déjà présent au Maroc. En 2012, pour 121 millions d’euros il a acheté les parts de la Société nationale d'investissement (holding détenue principalement de par la famille royale), dans Le Sieur Cristal, numéro 1 marocain des huiles alimentaires.

 

 

Le groupe français Avril (ex-Sofiprotéol) va inaugurer en juin prochain une unité de nutrition animale en Algérie, rapporte Le Monde dans son édition d’aujourd’hui. L’investissement, de 20 millions d’euros, est mené en partenariat avec le groupe d’agroalimentaire algérien Semoulerie industrielle de la Mitidja (SIM), qui détiendra 51% des parts, indique le quotidien français.

Nous ignorons pour le moment les détails de ce partenariat : nos tentatives d’en savoir plus auprès des deux partenaires se sont avérées infructueuses.

Le groupe français, qui commercialise, entre autres marques, Lesieur (mayonnaise), est déjà présent au Maroc. En 2012, pour 121 millions d’euros, il a acquis 41% de parts dans Le Sieur Cristal jusque-là détenues par la Société nationale d'investissement (SNI), holding majoritairement possédée par de la famille royale.

La société revendique au Maroc la place numéro un du savon de ménage, avec 80% de parts de marché, de même que la position de leader du marché des huiles alimentaires.

 

Baisse du chiffre d’affaire de la filiale marocaine d’Avril

 

Cependant, précise Le Monde, tout comme son chiffre d’affaire global, en recul de 7% à 6,5 milliards d’euros en 2014, la filiale marocaine du groupe Avril affiche, elle aussi, un chiffre d’affaires en baisse de 5 %, à 345 millions d’euros en 2014. « Elle subit à la fois le repli du prix des huiles et celui du pouvoir d’achat de ses clients et doit réagir aux évolutions de leurs habitudes », écrit la journaliste du quotidien français.

Selon elle, le gouvernement marocain compte sur l’appui du groupe français pour soutenir un projet de relance de la culture du tournesol et d’implantation du colza.

Notons aussi qu’Avril est présent en Afrique au Cameroun et au Sénégal. Il compte sur une enveloppe de 1,8 milliard d’euros pour accompagner son expansion dans ce continent.

 


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • JE N'AI PAS DE SITE c-à-d URL ENVOYEZ SUR MON E-mail

    Rapporter gacem vendredi 4 septembre 2015 11:27
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La saison 5 du CPP démarre sur la promesse d’une année politique décisive

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Faire appel à la préférence nationale pour réussir le projet de 4000 MW d’électricité en renouvelables

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie – Seuls 32,7% des demandeurs d’emploi ont pu être placés entre le 1er janvier et le 31 août 2017 (Anem)

Selon le directeur général de l’Agence nationale de l’emploi, Mohamed Tahar Chaâlal, 76% des personnes placées sont des hommes et seulement 23% des femmes. Expliquant l’écart, il a assuré que les femmes algériennes ont tendance à ne pas chercher un emploi mais n’a pas donné de chiffres montrant que les demandeuses d’emploi ont été, entre janvier et août 2017, moins...

Algérie - Le déficit commercial a baissé de plus de 40% sur les 8 premiers mois de l'année (Douanes)

Les exportations ont nettement augmenté, atteignant 23,51 milliards de dollars (mds usd) sur les 8 premiers mois de l'année 2017 contre 19,41 mds usd sur la même période de 2016 (+21,12%). Les importations, elles, ont connu une légère baisse en s'établissant à 30,84 mds usd contre 31,65 mds usd (-2,56%), en baisse de 0,81 mds usd.

Pour le commissaire du SILA, le "livre" "Battre les femmes: un outil de règlement des conflits conjugaux!" ne serait pas inutile

  L’année dernière, ce "livre" avait créé une grande polémique au Sila et le commissaire du salon, dans cet entretien à Ennahar TV, s’en est montré agacé, évoquant un « kotayyib » (petit livre) qui a provoqué un « gros tintamarre ». Sans ironie, il a expliqué qu’il pouvait être utile à ceux qui battent leurs femmes si violemment « qu’on a l’impression qu’elles ont été...