Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Octobre 2017

  •   Merouane Korso
  • mardi 21 juillet 2015 17:37

En pleine croissance, Renault-Maroc annonce un plan d’embauche d’un millier d’ouvriers

L'usine tangéroise du premier constructeur automobile français Renault est en pleine croissance. Son ''patron'' vient d'annoncer un ''vaste plan d'embauche'' d’un millier d’ouvriers pour accompagner la montée en puissance du site.

 

Dans un entretien au site français consacré à l'actualité économique du Maroc 'Usine Nouvelle', Paul Carvallho, directeur de l'usine Renault de Melloussa, près de Tanger, a annoncé que ''la montée en puissance du site se poursuit comme prévu et s'accélère même avec la reprise du marché européen en hausse régulière depuis plusieurs mois. Cela explique cette progression des effectifs". Ces recrutements décidés par l'usine de Tanger sont ''pour l'essentiel de profil opérateurs car pour les chefs d'équipes et managers nous privilégions la promotion interne", a-t-il expliqué avant de préciser que ce plan d'embauche ''ne s'accompagne pas d'investissements majeurs parce que les structures de production sont déjà là. Nous avons juste engagé quelques dépenses complémentaires dans l'extension de locaux sociaux, vestiaires, sanitaires". Renault-Maroc va embaucher et former un millier de salariés de plus d'ici à septembre prochain pour passer à 7.000 employés contre 6.000 actuellement. L'usine Renault de Tanger, qui a nécessité un investissement de départ de près d'un milliard d'euros, a été distinguée cette année au sein de l'Alliance Renault-Nissan: elle a reçu le prix de la meilleure progression en termes de qualité, coûts et délais de toutes les usines du groupe, a indiqué Paul Carvallho.

Le poids de l'automobile

''Depuis 2014, nous sommes sur la trajectoire pour entrer, au plan mondial, dans le top 10 de Renault-Nissan en matière de performances globales. J'espère y parvenir en 2017", a-t-il ajouté, avant de souligner que "l'arrivée de PSA (au Maroc, NDLR) est une bonne nouvelle pour le développement de la filière et sa profondeur dans le pays". ''Chacun y trouvera son compte", a-t-il estimé. Le second constructeur automobile français, Peugeot PSA, a choisi, lui, de s'installer à Kenitra, à quelque 25 km au sud-est de Rabat. L'usine Renault de Mellousa, qui produit notamment le Dokker et le LOdgy, est monté à  340.000 unités/an avec l'entrée en fonction de la seconde ligne de production en 2013. Sur le plan commercial, les exportations de l'automobile, véhicules et composants du Maroc en 2014 ont bondi de 26,2% à 39,8 milliards de dirhams ( 3,65 milliards d'euros), soit 20% des exportations totales du pays. Selon les prévisions des experts, le Maroc, d'ici 2017,  devrait se hisser au 19eme rang mondial des assembleurs de voitures, au même titre que la Turquie, la Roumanie, le Brésil ou le Mexique et l’Argentine.


Évaluer cet élément
(6 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP célèbre le centenaire de la Révolution d’Octobre en compagnie de Ould Kaddour (PDG de Sonatrach)

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Malika Rahal: "L'UDMA une contribution meconnue au mouvement national"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Aucune victime dans l’incendie de l’usine Cevital, selon le groupe

Cevital « rassure tous les consommateurs que les stocks de sucre à disposition permettront de servir le marché national sans aucune perturbation ».  

Algérie : Création d'un poste de diplomate chargé d'aider les investisseurs à l’étranger

Messahel a évoqué d’une nouvelle dynamique marquée par l’actualisation du cadre juridique afin de permettre aux opérateurs algériens d’investir les marchés étrangers.

Tunisie : Les pièces de rechange, habits et cosmétiques à 80% contrefaits (OTIC)

Le chiffre d’affaires du marché des contrefaçons avoisine les 500 milliards de dollars annuellement et enregistre une évolution annuelle de 10%.