Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 17 Janvier 2017

  •   MAP
  • lundi 26 septembre 2016 15:47

Résultats en hausse au premier semestre 2016 pour Total Maroc

Un peu plus d’un an après son introduction à la Bourse de Casablanca, Total Maroc affiche des résultats en hausse à fin juin 2016 ainsi qu'une amélioration des marges pétrolières, a souligné, lundi, à Casablanca le directeur général de la société, Jean-Louis Bonenfant.

 

Dans un contexte marqué notamment par la décompensation totale des hydrocarbures liquides, la dérégulation des prix des carburants et la libéralisation des importations du butane vrac, Total Maroc a réalisé un résultat net social de 399,8 millions de dirhams (MDH), en progression de 215,1 MDH par rapport au premier semestre 2015, a indiqué M. Bonenfant lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats semestriels de la filiale Marketing & Services du groupe Total dans le Royaume.

La même tendance haussière caractérise le résultat net consolidé qui s’établit à 402,6 MDH au titre du semestre écoulé, contre 145,9 MDH au 30 juin 2015, a-t-il relevé, notant que les ventes semestrielles de la société atteignent 675 kt, contre 621 kt une année auparavant, soit une progression de +8,7%.

Selon le DG de Total Maroc, cette performance est notamment due au fort développement des ventes de carburants, en particulier sur le réseau de stations-service (impact des 16 ouvertures en 2015, de celles de 2016 et de l’arrêt du flux informel de produits importés illégalement dans l’Oriental), outre l’attractivité de la nouvelle identité visuelle des stations-service, déployée dans 244 stations à fin juin 2016.

Elle est également attribuable à l’introduction de nouveaux produits et concepts à "forte valeur ajoutée", l’impact du taux d’imposition réduit à 23,25% lié à l’introduction en bourse de la société (29 mai 2015), ainsi que l’amélioration des marges pétrolières.

Cette dernière est favorisée par des facteurs conjoncturels à savoir: un important effet prix sur stock lié à la hausse des cours au premier semestre 2016 et l’amélioration des conditions d’approvisionnement des produits importés, dans un marché pétrolier mondial favorable, a expliqué M. Bonenfant, récemment nommé à la tête de Total Maroc en succession à M. Arnaud Le Foll.

Programme ambitieux d’investissements pluriannuel

Ce niveau de résultats va permettre à la Compagnie de financer la poursuite du programme ambitieux d’investissements pluriannuel, qui a atteint plus de 950 MDH sur la période 2014-2016, particulièrement en logistique, de faire face à la charge financière liée à l’augmentation des stocks de sécurité, ainsi que d’envisager la distribution d’un dividende en légère augmentation, a précisé le DG de Total Maroc.

Lors de cette conférence, organisée à la Bourse de Casablanca, M. Bonenfant a aussi noté que les effectifs de Total Maroc ont augmenté de "façon significative", avec le recrutement de 72 nouveaux collaborateurs, portant l’effectif du Groupe à 578 collaborateurs au 30/06/2016, contre 506 un an plus tôt.

Les ouvertures de stations en 2015-2016 ont, par ailleurs, créé 300 emplois indirects, qui viennent s’ajouter aux 4.000 emplois que Total Maroc a déjà contribué à créer dans le royaume, a-t-il ajouté.

Présent au Maroc depuis 1927, Total Maroc est le troisième acteur de la distribution de produits et services pétroliers dans le pays, avec une part de marché estimée à 11%.

Présente sur l’ensemble du marché des produits pétroliers: réseau de stations-service, clients industriels, lubrifiants, aviation, GPL et logistique, la société génère près de 600 emplois directs et plus de 4.000 emplois indirects, commercialise 1,3 millions de tonnes de produits pétroliers chaque année et compte près de 300 stations-service à travers tout le pays, dont neuf autoroutières.

Depuis le début de l’année, le titre de Total Maroc, qui figure dans le top 10 des plus importantes capitalisations de la Bourse de Casablanca, s’apprécie de 87,14%, contre une ascension de 94,21% une année auparavant.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie entre dans sa 4e année de déficit budgétaire et extérieur. Que redoutez vous en 2017 ?

Vidéos

Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes - Ferhat Aït

Vidéos

"L’affaire RHB cause un grave préjudice à l’industrie pharmaceutique algérienne"- Abdelouahed Kerrar (UNOP) à Radio M

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc : Pour soutenir la RAM, le gouvernement décide d'exonérer de TVA les achats d'avions

La compagnie aérienne marocaine a fini par obtenir gain de cause auprès des autorités du pays: une exonération de la TVA, qui est de 20%, sur les importations d'avions. Une décision importante face aux compagnies étrangères, dont les Low-cost.

Hassan Bouras condamné avec sursis, retrouve la liberté

Le journaliste bloggeur Hassan Bouras a été condamné ce mardi à six mois de prison avec sursis par le tribunal d’El Bayadh. Il a été détenu depuis le 02 octobre dernier.

Maroc : Rebond des ventes automobiles en 2016, Renault prend la part du lion

L’objectif de vendre au moins 160.000 véhicules en 2016 est dépassé. L’Association des importateurs des véhicules au Maroc (Aivam) fait état de la vente l’année dernière de 163.110 véhicules. Un record !