Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 17 Décembre 2017

Maroc: Le Groupe français Thales inaugure à Casablanca un centre mondial d’impression 3D métallique

Implanté sur 1000 m², dans la zone de Midparc à Casablanca, ce Centre de Compétence industriel emploiera à terme une vingtaine d'ingénieurs et de techniciens.

 

Le Groupe français Thales a lancé jeudi l’activité d’un Centre mondial de compétence industriel, spécialisé dans la fabrication additive métallique (impression 3D), au Midparc à Nouaceur, dans la banlieue de Casablanca.

Le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce, et de l'Economie Numérique Moulay Hafid Elalamy,a présidé la cérémonie d’inauguration de ce centre, en présence du directeur de Thales au Maroc, Pierre Prigent, de Philippe Chamoret, VP Industrie du groupe Thales et de Jean-Claude Derbes, Directeur du Centre de Compétence 3D.

Selon un communiqué du groupe, ce Centre de Compétence industriel s'intègre dans la démarche du Plan d'Accélération Industrielle 2014 à 2020, porté par le Royaume du Maroc, qui prévoit la structuration d'un écosystème innovant impliquant Thales et ses fournisseurs locaux dont la création d'un centre de compétence industriel de haute technologie.

«Avec un écosystème aéronautique de sous-traitants déjà existant, le Maroc dispose de tous les atouts pour devenir le centre d'expertise mondial de Thales en impression 3D. L'utilisation d'une plateforme digitale sécurisée dote le Centre de Compétence industriel des dernières innovations en termes d'industrie connectée et d'usine intelligente et va permettre une amélioration de la compétitivité des solutions proposées à nos clients », souligne Pierre Prigent.

Implanté sur 1000 m², dans la zone de Midparc à Casablanca, ce Centre de Compétence industriel emploiera à terme une vingtaine d'ingénieurs et de techniciens. Il est équipé à ce jour de deux machines de technologie dite de fusion sélective par laser. Cette technique, qui consiste à fusionner des poudres d'alliages métalliques à l'aide d'un laser à haute intensité, permet de fabriquer des pièces métalliques d'une complexité inégalée qui ne le sont pas avec les technologies actuelles. Elle s'affranchit des contraintes de fabrication des procédés traditionnels, en conservant ses propriétés de haute fiabilité. La production des premières séries se fera en utilisant l'aluminium et le titane, couramment utilisés dans l'aéronautique. Thales prévoit l'acquisition, à moyen terme, de 8 machines complémentaires.

La démarche engagée de type « Industrie 4.0 » accélère l'efficacité de l'outil de production, cela permet de produire mieux, à meilleur coût et de manière plus écoresponsable. Elle offre une nouvelle façon d'aborder la production grâce à des systèmes intelligents permettant de collecter, stocker, gérer et analyser les milliers d'informations provenant de leurs capteurs. Ce Centre de Compétence spécialisé dans l'impression 3D s'inscrit pleinement dans la transformation digitale de Thales et constituera un véritable centre d'expertise mondial dont le Maroc sera le premier bénéficiaire, souligne le communiqué.


Évaluer cet élément
(13 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda »

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"LA TUNISIE DANS LA LISTE DES PARADIS FISCAUX, UN CLASSEMENT QUI EMBARRASSE TOUT LE MONDE".

A ne pas manquer

Prev Next

Polémique sur la promotion de Tamazight : Lotfi DK appelle à l’arrêt des hostilités sur Facebook

 La polémique qui fait rage sur les réseaux sociaux sur le refus des députés de la majorité une proposition d’amendement du projet de loi de finances pour l’année 2018 portant sur la promotion de la langue amazighe a fait réagir le chanteur engagé du Rap Lotfi DK.

Le taux de chômage en Algérie devrait atteindre 13,2 % en 2018 (étude)

  Une étude sur les défis de la démographie au Maghreb relève un décalage entre le capital humain et les besoins du marché de l'emploi, malgré les importants investissements consentis dans l'enseignement supérieur.

57 % des Algériens ont une opinion positive sur l’Union européenne (sondage)

Plus de 60%  des personnes sondées pensent que l'UE devrait en faire plus sur les questions liées aux droits de l'homme, près de 70% sur le commerce et près de 60% des personnes interrogées attendent davantage dans le domaine de la migration et de l'éducation.