Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 17 Octobre 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

La 5ème édition du Salon professionnel du bâtiment, de l’habitat et des travaux publics "Annaba-Build", prévue du 3 au 6 décembre prochain à Annaba, est une rencontre économique dédiée à la promotion du produit national dans les filières du bâtiment, de l’urbanisme et des travaux publics, a annoncé dimanche la chambre du commerce et de l’industrie "CCI-Seybouse".
Une large participation d’opérateurs économiques, d’hommes affaires, d’organisations professionnelles et des bureaux d’études est attendue à ce salon, placé sous le slogan "construisons algérien", a indiqué la CCI-Seybouse.
Le salon, qui aura lieu à la maison de la culture "Mohamed Boudiaf" d’Annaba, donnera lieu à une exposition des matériaux et équipements du secteur du bâtiment et des travaux publics de production nationale, ainsi que des installations d’intérieur, de décoration, d’aménagement et d’amélioration urbaine.
Des conférences scientifiques et des rencontres entre hommes d’affaires figurent également au programme de la manifestation, dont l’objectif est de mettre en contact les opérateurs du secteur du bâtiment et des travaux publics et favoriser les opportunités de partenariat, assure-t-on à la CCI-Seybouse.

APS

Le programme « Smart Tunisia, une des composante de la stratégie nationale « Tunisie Digitale 2020 » a conclu lundi, 7 conventions de partenariat avec des organisations et associations actives dans le domaine du numérique, pour créer 3000 emplois au profit des diplômés du supérieur.
Ont procédé à la signature de ces conventions, le président de Smart Tunisia Badreddine Ouali et des représentants des associations et organisations en l’occurrence Bizerte 2050, l’Association des chefs d’entreprise du parc technologique (ACEPT), IOT Tunisia, Get IT, Cluster Mecatroni, PCS et ” Tunisian Start up “.
Grâce à ces conventions, le programme ” Smart Tunisia “permettra de créer 10 mille emplois parmi 50 mille programmés, a affirmé le ministre des technologie de la communication et de l’économie numérique Anouar Maarouf soulignant l’importance de l’adhésion des différentes composantes de la société civile à ce programme.
Fruit d’un partenariat public privé, le projet ” Smart Tunisia ” vise la création de 50 000 emplois sur 5 ans grâce à la mobilisation des investissements publics et privés. Il a également pour objectif de promouvoir la Tunisie en tant que Hub Technologique.

TAP

Le produit intérieur brut du Maroc doit, pour la première fois, dépasser la barre des 120 milliards de dollars à prix courants cette année. Il atteindrait 121,4 milliards en 2017, rapporte lundi le quotidien marocain "Le Matin" citant des projections fraichement publiées par la Banque africaine de développement (BAD).
Le Maroc serait, en outre, la 6e puissance économique à l'échelle du continent (en termes de PIB à prix courants), derrière le Nigeria (581 milliards), l'Afrique du Sud (276 milliards), l'Égypte (264 milliards), l'Algérie (170 milliards) et le Soudan (124 milliards), indique la même source.
Globalement, la Banque africaine de développement table sur une amélioration de la performance économique en Afrique à moyen terme. Cette évolution favorable est le résultat des efforts des pays dans la diversification et la transformation structurelle de leur économie, qui "doivent se poursuivre avec urgence et intensité" face à la volatilité des prix des produits de base, souligne "Le Matin".
La dynamique de la demande intérieure et des investissements publics dans l'infrastructure ont également contribué à soutenir la croissance dans de nombreux pays. "Au-delà de l'accumulation de capital physique, la productivité de ces investissements, qui est importante pour une croissance durable, doit rester une priorité politique", recommandent les experts de la BAD. Selon eux, les déficits des comptes budgétaires et courants devraient se resserrer en raison de la forte performance des exportations et de l'augmentation des recettes publiques.

MAP

 

La Russie a suspendu sa coopération scientifique et technique avec la Corée du Nord en réaction à la poursuite par cette dernière de ses programmes balistique et nucléaire.
Le Président Poutine a signé un décret suspendant la coopération scientifique et technique entre Moscou et Pyongyang.
«Suspendre la coopération scientifique et technique avec les individus et les groupes d'individus représentant la République populaire démocratique de Corée», lit-on dans le document.
La décision a été prise en réponse à la conduite d'essais nucléaires et balistiques par la Corée du Nord, en conformité avec la résolution 2321 du Conseil de sécurité de l'Onu du 30 novembre 2016.
Auparavant, la présidente du Conseil de la Fédération (sénat russe) Valentina Matvienko a rappelé que Moscou condamnait résolument le développement du programme nucléaire nord-coréen.

Sputnik

Les premières moutures de l'amendement de la loi sur les hydrocarbures actuelle seront finalisées en juin 2018, a indiqué lundi à Alger le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni.
Mais "cela ne signifie pas que le projet portant amendement de loi sur les hydrocarbures sera finalisé en juin 2018 mais ce sont plutôt les premières moutures de cette révision qui le seront à cette date", a-t-il souligné à la presse en marge de la journée Portes ouvertes de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft).
"Nous sommes en train de réviser cette loi et elle viendra au moment opportun", a encore avancé le ministre.
Pour sa part, le président du Comité de Directoire d'Alnaft, Arezki Hocini, a indiqué, lors des débats de cette rencontre, qu'il faudrait au moins six (6) mois pour définir les grands axes de la révision de la loi sur les hydrocarbures en vigueur.
Pour rappel, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, avait indiqué, il y a quelques jours, qu'une révision de la loi sur les hydrocarbures en vigueur était nécessaire "pour attirer de nouveaux investisseurs et améliorer les recettes financières du pays".

APS

La Tunisie envisage l’exportation de près de 200 mille tonnes d’huile d’olive dont plus de 25 mille tonnes conditionnées, au vu d’une récolte record prévue au cours de la saison 2017/2018, pour ainsi occuper le deuxième rang mondial après l’Espagne alors qu’elle était en tête de liste des pays exportateurs de cette denrée au cours de celle de 2014/2015.
L’huile d’olive tunisienne est exportée vers 54 marchés internationaux, notamment ceux de l’UE (Union Européenne) qui accaparent la part du lion avec plus de 56 mille tonnes, suivis des Etats-Unis d’Amérique avec 35 mille tonnes dont 7 mille tonnes d’huile conditionnée.
La Tunisie a accédé à de nouveaux marchés prometteurs, au cours des dernières années, à savoir les marchés Russe, Indien, Japonais et Africains.
Le directeur général de l’Office national de l’huile (ONH), Chokri Bayoudh, a indiqué, dans une déclaration à l’Agence TAP, que la saison 2017/2018 paraît plutôt prometteuse grâce aux précipitations enregistrées, au mois de septembre, après deux saisons caractérisées par une faible production à cause de la sécheresse (100 mille tonnes au cours de la saison 2016/2017 et 140 mille pour la saison 2015/2016).
Et d’ajouter que la saison de récolte des olives débutera au début du mois de novembre 2017 et l’exportation se poursuivra jusqu’à la fin d’octobre 2018.
Des réunions, a-t-il avancé, ont été organisées au niveau du ministère de l’agriculture avec la participation des organisations patronale et agricole pour résoudre certaines problématiques et discuter de la gestion des quantités de margine produite par les huileries en vue d’établir un programme à ce popos. L’accent a également été mis sur la protection des forêts.
Bayoudh a fait savoir que l’ONH dispose d’une capacité de stockage estimée à 160 mille tonnes et a obtenu les montants nécessaires pour financer la saison. Les laboratoires de contrôle de l’huile à l’export sont prêts et il a été procédé au traitement de près de 5 millions de plants d’oliviers contre les maladies et les ravageurs.
S’agissant de l’exportation, des mesures concernant le contrôle de la qualité de l’huile et la facilitation des opérations d’obtention des financements auprès des banques ont été prises. Au sujet des prix à l’exportation, Bayoudh a fait remarquer que les prix varient en fonction de l’offre et de la demande, sachant que la Tunisie a exporté, au cours de la saison 2016/2017, 82 mille tonnes avec des recettes estimées à 792 Millions de Dinars (MD), le prix de vente moyen ayant atteint 9,7 dt, le kilogramme d’huile (environ 4 euros).
Evoquant la hausse des prix de l’huile d’olive (14d le litre), au cours de cette période, le responsable a souligné qu’il s’agit de l’huile d’olive de la saison écoulée, ajoutant que les prix de vente sur le marché local sont liés au volume de production nationale et internationale, d’autant que la Tunisie exporte 80% de sa production.
La Tunisie dispose de 88 millions de plants d’oliviers sur une superficie de 1,8 million hectare et environ 20 mille hectares d’oliviers sont plantés chaque année, outre un plan quinquennal de plantation de un million d’oliviers/an au Nord vu les conditions climatiques adéquates.

TAP

La perquisition menée par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la direction générale de la surveillance du territoire national, dans le domicile familial à Khouribga du cerveau de la cellule terroriste démantelée samedi, a permis la saisie de plusieurs produits chimiques suspects susceptibles d’être utilisés dans la fabrication d’explosifs, indique le ministère de l’Intérieur.
Il s’agit notamment de poudres, liquides et engrais blancs, en plus d’un thermomètre, d’un tuyau métallique qui entre dans la fabrication des charges électriques, d’armes blanches, et des manuscrits comprenant des formules chimiques et des procédés de fabrication d’armes à feu, précise le ministère dans un communiqué, ajoutant que ces produits suspects seront soumis à l’expertise pour déterminer leur nature.
Cette perquisition s’inscrit dans le cadre des investigations qui se poursuivent suite au démantèlement ce samedi de la cellule terroriste composée de 11 membres partisans de Daesch s’activant dans plusieurs villes du Royaume, note la même source.
Le ministère rappelle que le cerveau de cette cellule, arrêté dans une “planque sûre” à Fès, qui a accumulé une grande expertise dans la fabrication d’explosifs et d’engins piégés, planifiait avec les membres de sa cellule, des opérations terroristes d’envergure contre des sites sensibles à l’instigation de coordonnateurs d’une des branches de Daech.

MAP

 

Les forces d'élite de l'armée irakienne ont pris lundi le contrôle du siège du gouvernement local dans le centre de Kirkouk, sans rencontrer d'opposition de la part des combattants kurdes, ont rapporté des témoins et les services de sécurité.
Venu de l'aéroport, un convoi d'une douzaine de véhicules Humvees du Service du contre-terrorisme (CTS), une unité formée par les Américains, est arrivé devant le bâtiment et les soldats irakiens ont pris position dans les alentours avec des éléments de la police locale.
Le drapeau kurde a été amené et seul le drapeau irakien flotte désormais sur le bâtiment.
Le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi avait auparavant ordonné que le drapeau irakien flotte sur la ville et les secteurs environnants, que se disputent Bagdad et le gouvernement régional du Kurdistan.
Lundi matin, les forces irakiennes avaient pris le contrôle de plusieurs secteurs près de la ville, sans rencontrer d'opposition de la part des peshmergas, les combattants kurdes.
A Bagdad, un haut responsable du secteur pétrolier a déclaré à Reuters que des soldats allaient être déployés dans les champs pétrolifères de la région de Kirkouk pour relancer la production suspendue par les autorités régionales.
"Les forces kurdes, suivant les ordres d'Erbil (ndlr-où siègent les autorités kurdes), ont évacué délibérément les employés des champs pétroliers qui sont sous leur contrôle à Kirkouk, notamment Baï Hassan et Avana, ce qui a provoqué l'arrêt de la production", a dit ce responsable.
"Nous ne pouvons pas tolérer qu'on arrête ainsi la production. D'ici peu, nos forces vont reprendre le contrôle de tous les champs pétroliers de Kirkouk et la production reprendra immédiatement."
Peu après, le ministre des Ressources naturelles du Kurdistan irakien, Achti Hawrami, a ordonné la reprise de la production à Baï Hassan et Avana.
En Turquie, le Conseil national de sécurité a conseillé au gouvernement de fermer l'espace aérien turc au gouvernement régional kurde et a souhaité que le poste-frontière de Habour, entre la Turquie et le Kurdistan irakien, soit placé côté irakien sous le contrôle du gouvernement central.

Reuters

Près de 50.000 tonnes de dattes devraient être exportées à l’issue de la présente saison agricole, a indiqué dimanche à l’APS le président de l’association des exportateurs de dattes de Biskra, Youcef Ghomri.
Selon cette source, les quantités exportées de ce fruit devraient doubler par rapport à la saison écoulée, passant de 24.000 tonnes en 2016 à près de 50.000 tonnes, ce qui permettra de satisfaire la demande croissante des marchés européen, asiatique et américain.
En plus des mesures salutaires prises les dernières années pour renforcer l’exportation, la production massive de dattes "Deglet nour" lors de cette saison a encouragé les opérateurs du secteur à trouver de nouveaux débouchés étrangers pour leurs productions, a souligné M. Ghomri.

APS

Le président de la République Béji Caid Essebesi, a reçu lundi au palais de Carthage, Joel Bouzou, président de l'organisation "Peace and Sport" (paix et sport).
A l'issue de la rencontre, Joel Bouzou a déclaré que cette rencontre à permis de donner un aperçu sur les principales activités et initiatives menées par l'association pour parvenir à la paix dans le monde à travers le sport.
Il a formulé le souhait de tenir le 11ème congrès de l'organisation en Tunisie sous le haut patronage de la Présidence de la République, précisant que ce congrès qui se tient annuellement, réunit les décideurs politiques et sportifs de tous les pays du monde afin d'étudier les moyens de mettre le sport au service de la paix, de la sécurité et du progrès socio-économique des peuples.
De son coté, Béji Caied Essebsi a salué l'initiative de cette importante manifestation internationale en octobre 2018 et a affirmé la disposition du pays à lui offrir toutes les conditions de réussite. Il a souligné l'interêt particulier accordé au secteur de la jeunesse dans les programmes de developpement et le rôle important du sport en tant que pilier d'encadrement des jeunes et de canalisation de leurs énergies vers l’invention, la construction et la diffusion des valeurs de paix, d’ouverture et de tolérance entre les peuples.

TAP

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

vous vous attendez à ce qu'il se contente de gérer l'austérité ? - 17.4%
vous pensez qu'il est capable d'aller plus loin et d'engager une modernisation de l'économie ? - 13.4%
Vous pensez qu'il sera pris de vitesse par la dégradation de la situation ? - 61%

Total votes: 1325

Vidéos

TSA, Boudjedra, Boukrouh, Nekkaz, le CPP défend l’expression puis descend dans l’arène

A ne pas manquer

Prev Next

La Chine veut acquérir directement 5% de Saudi Aramco

"Une série d'options pour l'entrée en Bourse de Saudi Aramco continuent de faire l'objet d'un examen attentif", a dit un porte-parole de la compagnie pétrolière.

Affaire Air-Algérie-SMI International : Mohamed Salah Boultif réagit

 M. Boultif attire l’attention sur le fait que le groupe canadien de travaux publics ait eu des démêlés avec la justice de son pays.

Les normes industrielles algériennes reconnues à l’étranger

Si un laboratoire accrédité par ALGERAC donne un certificat à une entreprise quelconque ses produits sont susceptibles d’être exportés en Europe sans subir un nouveau contrôle à la frontière.