Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   Lynda Abbou
  • dimanche 18 février 2018 17:33

Projet de loi portant règlement budgétaire 2015: Les députés de l’APN unanimes à fustiger un document "dépassé"

La séance plénière consacrée à la présentation du projet de loi relatif au  règlement  budgétaire  de l’année 2015 a été marquée par un consensus sur la nécessité de présenter  ce « document stratégique »  avant le projet de loi Finances.

Les députés ont profité ce dimanche de la plénière consacrée à la présentation du projet de loi relatif au  règlement budgétaire de l’année 2015, pour lancer des critiques concernant les documents « stratégiques » qui arrivent très en retard à l’Assemblée Populaire Nationale (APN). Et qui  ne sont jamais soumis au contrôle.

Une série de propositions a été faite par la Commission finance et budget  en la présence du  ministre des Finances, Abderrahmane  Raouya ce matin. La Commission a proposé d’étudier  le  projet de loi relatif au règlement  budgétaire de l’année concernée  avant le traitement du projet de loi de Finances annuelle. Ce qui permettra l’entrée en vigueur  du contrôle parlementaire sur l’application du budget général de l’Etat.  La Commission  a aussi mis l’accent sur l’obligation de prendre en considération, les observations  relevées  a plusieurs reprises par les rapports d’évaluation de  la Cour des comptes pendant plusieurs années. 

Les députés unanimes

 

Par ailleurs, les députés de différents  courants politiques  ont critiqué cette façon de traiter des documents dépassés, sans évaluation ni contrôle.  « Nous disons toujours qu’il y a des erreurs de gestion, mais elles ne sont  jamais prises en charge », a martelé l’élu du Front de Libération Nationale (FLN), Slimane Saadaoui. En outre, le député du Parti des Travailleurs,  Ramdane Youssef Taazibt, a noé que les parlementaires  font les  mêmes remarques et proposent  les mêmes solutions aux mêmes problèmes  chaque année, mais les autorités  ne font rien pour améliorer la situation. «  Il n’y a pas de contrôle en Algérie, c’est le véritable problème de notre pays » a-t-il souligné. Quant à l’intervenant du groupe parlementaire, NAHDA-ADALA-BINA, Lekhdar Benkhelaf, a  appelé à présenter le projet de loi en question après une seule année de sa clôture comme se passe « aux pays qui travaillent dans la transparence ». Concernant la cour des comptes, il a qualifié cette institution de celle qui est utilisée uniquement pour les « règlements de comptes entre les clans du pouvoir ».  « Malgré le règne de la fraude et de la corruption  en Algérie cette institution n’a jamais  présenté un seul dossier à la justice », a conclu le député.

Projet de loi portant règlement budgétaire 2015 : Les députés de l’APN unanimes à fustiger un document « dépassé »

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.

Discrimination public-privé: L’Etat veut casser le secteur privé des assurances

Les entreprises publiques d’assurance et AXA ont un pouvoir illimité de souscription des assurances entreprises PME-PMI, tandis que les compagnies privées sont limitées en la matière à moins de 500.000.000 DA

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.