Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Août 2017

  •   Hassan Haddouche
  • samedi 12 décembre 2015 12:52

Nadia Fettah Alaoui : "La stratégie d’expansion africaine de Saham Assurances est très volontariste" (AUDIO)

Maroc AssurancesLe marché africain des assurances progresse plus vite que le PIB

 

Nadia Fettah Alaoui, Directrice générale adjointe de la compagnie marocaine Saham Assurances était l’invitée de l'émission « L’Afrique en partage » de Radio M. Elle a souligné notamment les efforts d’expansion déployés par sa compagnie en Afrique. Une illustration de la stratégie développée ces dernières années par les assureurs marocains qui font désormais figure d’acteurs incontournables sur le continent africain.

Filiale du groupe Saham Finances, la compagnie Saham Assurances, qui emploie plus de 3000 personnes dans un vaste réseau composé de plus de 600 agences, a réalisé en 2014 un chiffre d’affaire supérieur à 1 milliard de dollars. Elle se classe désormais en 8e position à l’échelle africaine, selon Mme Nadia Fettah Alaoui. Cette position de l’entreprise est due notamment à une stratégie d’expansion africaine très volontariste de la compagnie au cours des dernières années.

Cette stratégie de la compagnie, que Mme Fettah Alaoui qualifie de « focus africain », repose sur la conviction que le potentiel du marché africain est considérable notamment en raison d’une croissance économique très vive et supérieure à la croissance mondiale qui créé « un besoin important en matière d’accompagnement des corporates et des PME du continent ». Le potentiel africain est aussi celui des « assurances de personnes qui est stimulé par le développement rapide des classes moyennes ». La DG adjointe de Saham Assurances souligne que le marché continental des assurances progresse aujourd’hui « nettement plus vite que le PIB », mais un taux de pénétration moyen très modeste et qui « reste encore inférieur à 1% hors Afrique du Sud».

De nombreuses acquisitions

Concrétisant cette stratégie dynamique d’expansion continentale, Saham Assurances a annoncé, en septembre dernier l’acquisition d’une participation de 53,6% dans le réassureur nigérian Continental Reinsurance, suite à la sortie du gestionnaire de fonds d’investissement Emerging Capital Partners. « Le Nigéria a un énorme potentiel de par sa population, son faible taux de pénétration et son économie en pleine expansion », explique Mme Fettah Alaoui. Cette acquisition marque le deuxième investissement de la compagnie dans le pays, après son entrée dans le capital de la compagnie d’assurances non vie nigériane Unitrust Insurance à hauteur de 40% l’an dernier. D’autres acquisitions en Angola (2012), au Kenya (2013) et au Rwanda (2014) ont permis à Saham d’accroître son rayonnement sur le continent, portant à 31 le nombre de compagnies d’assurance et de réassurance dans son giron.

Le marché marocain tiré par l’assurance vie

Saham Assurances ne néglige pas pour autant un marché marocain déjà mature avec un taux de pénétration supérieur à 3% du PIB, et se classe également numéro 4 de l’assurance au Maroc. Un marché qui continue d’enregistrer des bénéfices stables. Son expansion est actuellement tirée par une croissance notable des contrats d’assurance vie et de capitalisation, un segment qui représente déjà près d’un tiers (31,2%) du chiffre d’affaires du secteur. C’est dans cette direction que le marché de l’assurance continuera de se développer, selon la DG adjoint de Saham Assurances.

L’assurance automobile qui occupe la première place en termes de primes, représente l’autre pilier des ventes totales du secteur et compte encore pour un peu plus d’un tiers du chiffre d’affaire de Saham Assurances. Une solidité qui est fondée, pour Mme Fettah Alaoui, sur « un service aux meilleurs standards internationaux qui a permis de renforcer la confiance de la clientèle ». La croissance du chiffre d’affaire de la branche auto est également stimulée par l’innovation et de nouveaux services comme « l’assistance auto qui permets une prise en charge immédiate après l’accident et constitue une belle success story au Maroc », ajoute Mme Fettah Alaoui.

 


Évaluer cet élément
(8 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Les travaux de réhabilitation de la raffinerie pétrolière de Sidi R'cine (Alger) "avancent bien" (ministre)

Les travaux de réhabilitation et d'extension de la raffinerie pétrolière de Sidi R'cine (Sud-est Alger), confiés fin 2016 à une société chinoise, "avancent bien" grâce à la prise en charge, par la Sonatrach, des différentes contraintes notamment celles liées au manque d'effectif.

Algérie - Un sit-in et un avertissement: "si le journal La Tribune ferme aujourd'hui, d'autres suivront..."

Ils étaient peu nombreux à venir au sit-in pour la sauvegarde du journal La Tribune. Mais ceux qui sont venus ont averti que la disparition du journal serait un sinistre présage pour la presse algérienne.

Le roi Salman d’Arabie a dépensé plus de 100 millions de dollars pour ses vacances d'été au Maroc

  Les vacances du roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud au Maroc sont une bénédiction pour l’économie locale. Selon The Independent le souverain saoudien aurait dépensé l’équivalent de 100 millions de dollars pour ses vacances d’été annuelles au Maroc.