Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 26 Juillet 2017

  •   Karim Sabeur
  • mardi 6 décembre 2016 17:20

Hassan Khelifati annonce les nouveautés de 2017 pour améliorer les services d’’Alliance Assurances

Hassan Khelifati:

 La réduction du délai d’indemnisation, la gestion des dossiers sinistres à distance et le paiement électronique sont parmi les nouveautés annoncées pour 2017 par le PDG d’Alliance Assurances, Hassan Khelilfati, invité mardi lors du forum du quotidien arabophone Al Mihwar Al Yaoumi.

 Le PDG d'Alliance Assurances a annoncé l’arrivée prochaine de la gestion des dossiers sinistres à distance dans le domaine de l’expertise car selon lui, 93% des dossiers d’indemnisation concernent le dommage matériel en automobile.

 "Cette nouveauté va nous permettre d’améliorer le service", dit-il en ajoutant qu’il y aura une réduction du délai d’indemnisation à 48 heures sauf pour les dossiers compliqués.

 Pour les autres nouveautés, la compagnie est en contact avec les banques pour introduire le paiement électronique "au sein des agences" et non à domicile en raison du besoin d’inspecter le véhicule même si d’autres services seront disponibles par ce mode de paiement comme l’assurance voyage.

 Alliance Assurances, souligne-t-il, est "concentré sur l’amélioration des services avant de présenter de nouvelles offres en 2017. Celles-ci seront adaptées au pouvoir d’achat des ménages impactés par la baisse de la valeur du dinar ce qui fait que l’assurance est en queue des priorités ".

 

L'intérêt des pouvoirs publics pour l'Afrique, un "bon début"

 

Alliance Assurances a engagé également une réflexion pour étudier l’éventualité de l’installation des entreprises algériennes en Afrique à condition qu’elles puissent d’abord activer en toute quiétude en Algérie en citant la possibilité d’ouverture du capital des autres compagnies pour pénétrer le marché africain.

 Il a révélé qu’une société marocaine avait proposé en 2007 un partenariat avec sa compagnie mais que l’initiative n’a pas réussi ce qui a entravé l’installation de filiales sur le continent.

 Hassan Khelifati regrette que les opportunités d’investissement de l’Algérie en Afrique ne soient pas exploitées comme en ont témoigné les participants au dernier forum tenu à Alger sur ce sujet.

 Il admet qu’il y a de nombreux concurrents de l’Algérie en Afrique mais, relève-t-il, les pouvoirs publics sont intéressés par ce marché et "c’est un bon début". Les opérateurs économiques devraient relever le défi de la présence économique sur le continent en assurant qu’il y a des opportunités pour ce faire.

 

Alliance Assurances par les chiffres

 

Le chiffre d’affaires d’alliance Assurances s'est établi à 4,1 milliards DA à novembre dernier, enregistrant une croissance de 3,42% par rapport à la même période l’année dernière. Quant aux indemnisations, toujours jusqu’à novembre dernier, elles ont atteint 1,8 milliards DA plus 3,5% par rapport à la même période de 2015.

En outre, il y a eu plus de 33 000 déclarations de sinistres en 2016, et 81% sont indemnisées contre 50 % pour l’ensemble du secteur selon les données du Conseil national des assurances, note Hassan Khelifati.  Les dossiers antérieurs à 2016 sont au nombre de 2500 sur un volume de 300 000 contrats de clients établis par an.

 La structure du portefeuille est représentée à 52% est représenté par les risques particuliers en automobile et en habitat et 48% en assurances professionnelles-industrie et services et professions libérales.  Le nombre de contrats à novembre dernier est passé de 228 000 à 258 000 avec 13 % de plus et les provisions techniques couvrent deux fois les exigences légales.  Alliance dispose de 193 agents généraux et son réseau commercial couvre 43 wilayas avec 208 agences et 70 annexes "pour établir des liens avec les clients", a souligné Khelifati.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

« Je suis prêt à parier que les USA subventionnent l’industrie du schiste »-Pr Aktouf (audio)

L’industrie du pétrole et du gaz de schiste aux USA se concentre sur les puits les plus rentables. « Or, les plus rentables, c’est  8% d’espérance de gain de rentabilité par puits alors que le conventionnel est à 30% et plus », explique le Pr- Omar Aktouf.

Algérie : Haddad s’explique par le chiffre et la lettre

    Selon lui, les accusations dont l’ETRHB fait l’objet seraient pour la plupart infondées.

62% des Algériens n’ont pas d’eau 24 heures sur 24 (ADE)

  Le problème se pose dans des villes qui souffrent de l’insuffisance de la ressource,  des installations ou des deux.