Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • lundi 3 avril 2017 16:44

Algérie : Convention Caarama-CPA pour la souscription en ligne de l'assurance via les cartes CIB

Ammar Meslouh (Caarama), Omar Boudieb (CPA) (aps)

 

La compagnie d’assurance de personnes Caarama  (filiale de la CAAR) a signé lundi à Alger avec le Crédit Populaire  d'Algérie (CPA) une convention qui permet aux détenteurs de cartes bancaires CIB de souscrire en ligne un contrat d'assurance, à commencer,  dans un premier temps, pour l'assurance voyage proposée par cet assureur  public.

 

 

La convention a été paraphée par le P-dg de Caarama Assurance Ammar Meslouh et le P-dg du CPA. Omar Boudieb en présence du ministre délégué chargé de l'Economie numérique et de la modernisation des systèmes financiers Mouatassem Boudiaf.

 Pour ce faire, Caarama a ouvert un portail de souscription, de gestion et  de paiement en ligne, devenant ainsi le premier assureur qui offre ce genre  de portails, même si l'assurance en ligne est déjà offerte par d'autres  assureurs, s'est réjoui M. Meslouh.

 Ce portail, développé par la compagnie, permet non seulement d'établir des devis en ligne, de les transformer en contrat et de payer avec la CIB, mais également de gérer et de modifier ce contrat à distance, en ce qui concerne par exemple la période, la durée du voyage ou la destination voire son annulation.  Il offre aussi la possibilité au client d'être "remboursé de manière automatisée et très simplifiée le cas échéant", selon M.  Meslouh.   

 

Une agence «virtuelle » à disposition des clients

 

 Cela permettra à Caarama "de mieux s'approcher de ses clients, de conquérir de nouvelles parts de marché et même de concilier les citoyens avec les assureurs", a-t-il souligné en assurant que le contrat en ligne est "entièrement sécurisé, selon les normes internationales en la matière".

 Il s'agit de mettre à la disposition des clients "une véritable agence virtuelle sachant que l'ensemble des services proposés en agence physique sont disponibles via le processus digital", a-t-il encore soutenu en promettant que l’assurance en ligne sera élargie dans un futur proche à d’autres produits outre assurance voyage "Moussafir".

 A son tour, M. Mouatassem Boudiaf s'est félicité du lancement de ce produit qui "apporte aux clients un confort et une visibilité", en s’attendant à ce que 2017 soit "l'année de l'E-assurance au même titre que l’E-banking".

 Créée en 2011, Caarama assurance a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards (mds) de DA en 2016 (contre 1,8 md de DA en 2015) à travers un réseau composé de 243 points de vente.  En plus de son propre réseau, la compagnie repose essentiellement sur le réseau de la compagnie mère CAAR avec 85 points de vente, celui du CPA (bientôt plus de 100 agences) et celui d’ABC Bank. Depuis 2011, plus de 11.000 dossiers ont été pris en charge par l’assureur pour un montant global de 3 mds de DA.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

L'échéance 2019 ne nous détournera pas de la construction de la citoyenneté en Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.

Kamal Kheffache (économiste):"L’Algérie manque de réactivité pour s’adapter aux exigences de la mondialisation"

Dans cette interview, l’économiste Kamal Kheffache considère que l’Algérie ne s’est pas adaptée aux exigences de la mondialisation » et que, en se fermant, elle ralentit « le développement économique ».