Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 21 Juillet 2017

  •   Karim Sabeur
  • vendredi 21 avril 2017 06:16

Algérie - Assurances 2016 : recul marqué dans l'agriculture, léger dans l'automobile, hausse dans le transport

 

Le Conseil national des assurances a rendu public jeudi le bilan du secteur avec des réalisations du marché au 31 décembre 2016 s’élevant à 133,9 milliards de DA (y compris les acceptations internationales), enregistrant ainsi une hausse de 2% comparativement au 31 décembre 2015.

 Le bilan dont Maghreb Emergent a obtenu une copie indique que le chiffre d’affaires réalisé par les assurances dommages est de loin le plus important avec 119,4 milliards de DA, soit une hausse de (0,6%) comparativement à 2015 et une part de marché de 89,2%. Le reste étant réalisé par les assurances des personnes.

 Une analyse par branche du bilan des assurances de l’année dernière permet de déceler, selon les deux responsables, que l’automobile a connu une baisse de 1,4% quoi qu’elle continue de représenter 54,6% de parts de marché. L’assurance automobile enregistre un montant de 65,3 milliards de DA, soit la moitié de toute la production du secteur.

 Selon le bilan des assurances de 2016 établi par le CNA, dans cette branche, les garanties facultatives (risques non obligatoires) suivent également une tendance baissière avec un taux de (1,8%) par rapport à la même période 2015. Quant aux risques obligatoires, ils progressent de (0,3%) et occupent (20,3%) du portefeuille de la branche.

 Parmi les assurances connaissant un repli figure celle de l’agriculture (10,3%) due aux baisses respectives des sous-branches dommages agricoles (50,8%). La production végétale diminue également (17,7%) ainsi que la production animale qui régresse de (9,6%). Ces domaines représentent (59%) du portefeuille de la branche. Et inversement, la sous-branche responsabilité civile agriculteur affiche une croissance de (5,7%) par rapport à la même période de l’exercice précédent.

 

L'assurance crédit en hausse

 

Il faut aller chercher les hausses de production dans la banche transport (21,3%) et crédit (23,9%). La hausse a été constatée dans l’ensemble des sous branches transport comme l’aérien marquant une évolution de (79,1%) soit (+1,1 milliards de DA en valeur), et ce suite à la souscription d’un important contrat en assurance « spatiale », suivie de la-sous branche transport terrestre avec une augmentation de (11,4%) (Soit +111,1 millions de DA).  Les sous branches transport ferroviaire et transport maritime enregistrent respectivement des hausses e (1750,7%) et (1,1%).

 

Selon le bilan des assurances de 2016, le crédit est aussi en hausse de 23,9%. L’assurance-crédit est générée par toutes les sous-banches à savoir la vente à tempérament qui marque une hausse de (618%) suite à la promulgation de la loi relative au crédit à la consommation de 2015, insolvabilité générale avec (25%), le crédit à l'exportation avec (13,2%) et le crédit hypothécaire avec (24,4%).

 

Quant aux parts de marché, le poids des sociétés d’assurance de dommages à capitaux privés s’élève à (23,3%). Leur chiffre d’affaires commun, d’un montant de près de 27,9 milliards de dinars, connaît une hausse de (3,4%) comparativement à la même période de 2015. Le reste est généré par les compagnies publiques.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Facebook, lanceur d'alerte ou tribunal populaire? (les éclairages d'Akram Kharief)

Vidéos

Société Générale Algérie a réalisé un résultat net de 5,6 milliards DA en 2016

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Coûts de l'Interconnexion : Djezzy réclame une "symétrie tarifaire juste" (vidéo)

Les coûts actuels de l’interconnexion des réseaux mobiles "ne sont pas justes pour Djezzy", selon le DG de l’opérateur, Matthieu Galvani. N’étant plus en situation de "position de dominante", Djezzy paye toujours plus les appels de ses abonnés vers les deux autres opérateurs.

Tunisie-Chahed s’explique sur l’opération "mains propres" : "Nous devons protéger notre démocratie naissante"

Depuis le lancement de la compagne de lutte anti-corruption en septembre 2016 jusqu'au mois de juin 2017, il a été procédé à la saisie de marchandises de contrebande pour une valeur de près de mille millions de dinars.

Tourisme- Près d’un million de Marocains de l’étrangers ont rejoint le pays pour les vacances d’été

En 2016, plus de 2,6 millions Marocains Résidant à l’Etranger (MRE) avaient choisi de passer leurs vacances au Maroc.