Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 28 Mai 2017

  •   Karim Sabeur
  • vendredi 21 avril 2017 06:16

Algérie - Assurances 2016 : recul marqué dans l'agriculture, léger dans l'automobile, hausse dans le transport

 

Le Conseil national des assurances a rendu public jeudi le bilan du secteur avec des réalisations du marché au 31 décembre 2016 s’élevant à 133,9 milliards de DA (y compris les acceptations internationales), enregistrant ainsi une hausse de 2% comparativement au 31 décembre 2015.

 Le bilan dont Maghreb Emergent a obtenu une copie indique que le chiffre d’affaires réalisé par les assurances dommages est de loin le plus important avec 119,4 milliards de DA, soit une hausse de (0,6%) comparativement à 2015 et une part de marché de 89,2%. Le reste étant réalisé par les assurances des personnes.

 Une analyse par branche du bilan des assurances de l’année dernière permet de déceler, selon les deux responsables, que l’automobile a connu une baisse de 1,4% quoi qu’elle continue de représenter 54,6% de parts de marché. L’assurance automobile enregistre un montant de 65,3 milliards de DA, soit la moitié de toute la production du secteur.

 Selon le bilan des assurances de 2016 établi par le CNA, dans cette branche, les garanties facultatives (risques non obligatoires) suivent également une tendance baissière avec un taux de (1,8%) par rapport à la même période 2015. Quant aux risques obligatoires, ils progressent de (0,3%) et occupent (20,3%) du portefeuille de la branche.

 Parmi les assurances connaissant un repli figure celle de l’agriculture (10,3%) due aux baisses respectives des sous-branches dommages agricoles (50,8%). La production végétale diminue également (17,7%) ainsi que la production animale qui régresse de (9,6%). Ces domaines représentent (59%) du portefeuille de la branche. Et inversement, la sous-branche responsabilité civile agriculteur affiche une croissance de (5,7%) par rapport à la même période de l’exercice précédent.

 

L'assurance crédit en hausse

 

Il faut aller chercher les hausses de production dans la banche transport (21,3%) et crédit (23,9%). La hausse a été constatée dans l’ensemble des sous branches transport comme l’aérien marquant une évolution de (79,1%) soit (+1,1 milliards de DA en valeur), et ce suite à la souscription d’un important contrat en assurance « spatiale », suivie de la-sous branche transport terrestre avec une augmentation de (11,4%) (Soit +111,1 millions de DA).  Les sous branches transport ferroviaire et transport maritime enregistrent respectivement des hausses e (1750,7%) et (1,1%).

 

Selon le bilan des assurances de 2016, le crédit est aussi en hausse de 23,9%. L’assurance-crédit est générée par toutes les sous-banches à savoir la vente à tempérament qui marque une hausse de (618%) suite à la promulgation de la loi relative au crédit à la consommation de 2015, insolvabilité générale avec (25%), le crédit à l'exportation avec (13,2%) et le crédit hypothécaire avec (24,4%).

 

Quant aux parts de marché, le poids des sociétés d’assurance de dommages à capitaux privés s’élève à (23,3%). Leur chiffre d’affaires commun, d’un montant de près de 27,9 milliards de dinars, connaît une hausse de (3,4%) comparativement à la même période de 2015. Le reste est généré par les compagnies publiques.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Hassen Khelifati " Des faillites ne sont plus à exclure dans le secteur des assurances "

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vous approuvez cet objectif car il permettra d’effacer le déficit commercial ? - 28.8%
Vous considérez que c’est un objectif non raisonnable car il va créer de la pénurie et de la récession ? - 28.8%
Vous pensez que le vrai objectif du gouvernement est de maintenir coute que coute les réserves de change au-dessus de 100 milliards de dollars ? - 33.4%

Total votes: 860

Vidéos

Succession:Benyelles espère que Gaïd Salah aura la "sagesse de laisser les urnes décider"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- Messaoud Benagoun démis de ses fonctions de ministre du Tourisme deux jours après sa nomination

Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a démis ce dimanche, M. Messaoud Benagoun de ses fonctions de ministre du Tourisme et de l'Artisanat, indique un communiqué de la présidence de la République, repris par l'APS.

Pétrole : Après la réunion de Vienne, les prix ne décollent pas

Contre toute attente, l’effet immédiat de la réunion des pays producteur de pétrole, tenue jeudi dernier, à Vienne, a été une baisse du prix du pétrole.

Sommet G7 : Béji Caid Essebsi sollicite un "appui international exceptionnel" à la Tunisie

Pour aller vite dans la mise en œuvre des réformes, la Tunisie a besoin d’un appui international exceptionnel et  de la concrétisation des engagements internationaux pris lors de la conférence Tunisia 2020.