Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 21 Février 2018

  •   Maghreb Emergent
  • mardi 18 novembre 2014 16:28

Banques- Société Générale Algérie inaugure sa 86ème agence à Relizane

La nouvelle agence de SGA à Relizane (DR)

Au cours de l’exercice 2013, SGA annonce avoir recentré son activité sur son cœur de métier, à savoir l’intermédiation bancaire à destination des clients entreprise, professionnels et particuliers. Cela a pu se faire grâce à sa  réorganisation commerciale,  menée depuis 2011.

 

La Banque Société Générale Algérie (SGA) a annoncé, dans un communiqué, l’inauguration le  21 octobre dernier d’une nouvelle agence à Relizane, sa 86ème depuis son implantation en Algérie,  dédiée à l’activité des clients particuliers et des professionnels. La cérémonie  a eu lieu en présence d’une délégation de la Direction générale à sa tête le Directeur commercial, Vacarie Matthieu, du personnel de l’agence  et une quarantaine d’invités composés de représentants des autorités locales, des clients de la banque  et des  prospects de la région.

Avec sa 86ème agence ouverte,  Société Générale Algérie se positionne comme la première banque privée par le nombre de ses agences réparties à travers 28 Wilayas. En plus de son déploiement, SGA tente de performer son réseau, grâce à sa  réorganisation commerciale,  menée depuis 2011 en dotant notamment le marché entreprises de moyens humains  experts, des  outils adéquats et en accentuant son activité sur la clientèle de détail.

Se recentrer sur le cœur du métier

Au cours de l’exercice 2013, SGA a recentré son activité sur son cœur de métier, à savoir l’intermédiation bancaire à destination des clients entreprise, professionnels et particuliers. Elle compte continuer « le développement de son fonds de commerce  pour 2014 dans des conditions plus favorables pour placer les clients au centre de ses préoccupations en s’inscrivant dans l’amélioration continue de la qualité des services qui lui sont proposés ».

Grâce à ses  fonds propres de l’ordre 23,5 Mds de DZD,  la SGA s’est renforcée pour accompagner plus d’entreprises dans le financement de leurs projets. La Banque a, de même, obtenu le 3 avril 2014 l’agrément de la COSOB en qualité d’Intermédiaire en Opérations de Bourse, ce qui lui permettra d’accompagner ses clients le désirant sur des opérations liées aux valeurs mobilières et autres produits financiers. En 2013, Société Générale Algérie a réalisé un produit net  bancaire de l’ordre de 14, 66 milliards  de DZD et un résultat  net de 4, 02 milliards de DZD. 


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Bien le bonjour à vous je voudrais si possible avoir des renseignements sur les modalités de l'octroi d'un crédit à la consommation. Merci de me renseigner et bonne journée à vous

    Rapporter Messaoud Nacer chakib jeudi 21 décembre 2017 13:58
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les médecins résidents demandent l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et non sa suppression" (Yassine Balhi)

Sondage

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Les textes d'application liés au financement non conventionnel seront promulgués fin février (ministre)

 D’après le ministre, les besoins en financement pour l’année en cours seront de 1.815 milliards de dinars contre 580 milliards de dinars pour l’année 2019. 

La Tunisie dépasse l’Algérie en matière de consommation de plastique

 L’Algérie est le deuxième importateur de technologie de la plasturgie sur le continent africain, juste après l’Afrique du Sud.

Algérie: Les réformes économiques préconisées actuellement risquent de ne pas aller loin, selon Temmar (Audio)

L’ancien ministre  dira que si l’Etat ne comptait que « sur la planche à billets, les risques inflationnistes seront importants »