Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 27 Mai 2018

  •   Maghreb Emergent
  • samedi 10 septembre 2016 17:12

La Banque d'Algérie n’a accordé que 206 millions USD d’allocations touristiques en 2014

L'instruction 08-97 de 1997 relative au droit de change pour voyage à l'étranger fixe le montant annuel du droit de change pour les dépenses liées à des voyages à l'étranger à la contre-valeur en devises de 15.000 DA, un seuil qui n'a pas changé depuis près de vingt ans.

 

Les droits de change accordés par la Banque d’Algérie ont atteint plus de 231,51 millions de dollars (m usd) en 2014, contre plus de 220 m usd en 2013 et 236,52 m usd en 2012, selon des données de la Banque consultées par l'APS.Le gros de ces droits de change concerne l’allocation touristique avec plus de 206,45 m usd (contre 194,84 m usd en 2013), 19,11 m usd pour scolarité (contre 18,29 m usd) et 5,94 m usd pour soins médicaux (6,88 m sud).

L'instruction 08-97 de 1997 relative au droit de change pour voyage à l'étranger fixe le montant annuel du droit de change pour les dépenses liées à des voyages à l'étranger à la contre-valeur en devises de 15.000 DA, un seuil qui n'a pas changé depuis près de vingt ans. Ce montant est de moitié pour les enfants de moins de 15 ans portés sur le passeport de l'un des deux parents ou disposant de leur propre passeport.

Une allocation dérisoire

Pour environ 130 euros par an, l’allocation touristique délivrée en Algérie est l’une des plus dérisoires au monde. A titre de comparaison, le Marocain perçoit au titre de droit de change pour tourisme une allocation d’environ 3500 euros par voyage et le Tunisien près de 3000 euros par voyage.

En réponse aux députés qui réclamaient une augmentation des plafonds fixés pour l'allocation voyage (droit de change), l'ex-gouverneur de la BA avait expliqué, en mars dernier, qu'une telle révision allait certes profiter aux ménages mais ne pouvait se faire au détriment de la balance des paiements algérienne.

"Les plafonds fixés pour le droit de change pour le voyage à l'étranger sont faibles actuellement, il y aura des mesures qui vont augmenter ces plafonds pour arranger les ménages sans pour autant permettre que ces hausses portent préjudice à la balance des paiements du pays", avait-t-il affirmé devant les députés.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie :"Les tarifs des documents biométriques sont encore à l’étude" (Bedoui)

  Le coût de production du permis de conduire biométrique est de 10.000 DA pièce, alors que celui de la carte d'immatriculation automobile est de 20.000 DA pièce, selon Ouyahia.

L’huile d’olive tunisienne remporte quatre médailles au concours international L’EVO-IOOC (Italie)

(Webmangercenter) - L’huile d’olive tunisienne vient de se distinguée, de nouveau, à l’échelle internationale, en remportant 4 médailles (1 en or et 3 en argent), et ce lors de la 3e édition de l’EVO-IOOC (Extra Virgin Olive – International Olive Oil Contest), organisée du 14 au 18 mai 2018 à Capaccio Paestum (une commune italienne de la province de Salerne en...

Le président de la BAD satisfait du niveau des relations avec l'Algérie

APS - Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a exprimé sa "satisfaction sur la nature et le niveau appréciable" des relations avec l'Algérie où il compte effectuer une visite en automne prochain, a indiqué samedi un communiqué du ministère des Finances.