Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 17 Octobre 2017

  •   Maghreb Emergent avec agences
  • samedi 8 juillet 2017 17:43

Tunisie : Pour soutenir les finances publiques, treize banques mettent la main à la poche

Certaines de ces banques ont opté pour le remboursement sur des tranches annuelles avec un taux d’intérêt de 2%, alors que d’autres ont préféré un remboursement sous forme d’une tranche unique avec un taux de 2,25%.

 

Treize banques tunisiennes ont conclu jeudi avec l'Etat tunisien une convention de financement d'une valeur globale de 250 millions d'euros, qui seront remboursés sur trois ans.

Signée lors d'une cérémonie officielle en présence du ministre des Finances par intérim Fadhel Abdelkafi, cette convention prend la forme d'un "crédit syndiqué" avec un taux d'intérêt de 2% en cas de remboursement en bloc (par facilité de paiement) et 2,25% en cas de remboursement in fine (en une seule fois).

Le ministre par intérim a salué l'engagement des banques à soutenir les finances publiques et insisté sur le caractère délicat de la conjoncture actuelle, les besoins de l'Etat avoisinant les 8,5 milliards de dinars (environ 3 milliards d'euros).

"Ce prêt va de pair avec l'intention de diversification des sources de financement du budget de l'Etat tunisien outre l'appui au budget de l'Etat pour l'exercice 2017", a-t-il souligné.

Pour le directeur général des réserves et des marchés à la Banque centrale de Tunisie (BCT), Bachir Trabelsi, ce crédit syndiqué est l'une des options de l'Etat pour "éviter l'emprunt et le financement extérieurs".

Etant donné les taux d'intérêt avantageux proposés par ces treize banques en comparaison avec ceux en vigueur sur le marché international (environ 4%), la caisse générale de l'Etat tunisien aura la possibilité d'épargner pas moins de 15,7 millions d'euros annuellement.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

vous vous attendez à ce qu'il se contente de gérer l'austérité ? - 17.4%
vous pensez qu'il est capable d'aller plus loin et d'engager une modernisation de l'économie ? - 13.4%
Vous pensez qu'il sera pris de vitesse par la dégradation de la situation ? - 61%

Total votes: 1325

Vidéos

TSA, Boudjedra, Boukrouh, Nekkaz, le CPP défend l’expression puis descend dans l’arène

A ne pas manquer

Prev Next

La Chine veut acquérir directement 5% de Saudi Aramco

"Une série d'options pour l'entrée en Bourse de Saudi Aramco continuent de faire l'objet d'un examen attentif", a dit un porte-parole de la compagnie pétrolière.

Affaire Air-Algérie-SMI International : Mohamed Salah Boultif réagit

 M. Boultif attire l’attention sur le fait que le groupe canadien de travaux publics ait eu des démêlés avec la justice de son pays.

Les normes industrielles algériennes reconnues à l’étranger

Si un laboratoire accrédité par ALGERAC donne un certificat à une entreprise quelconque ses produits sont susceptibles d’être exportés en Europe sans subir un nouveau contrôle à la frontière.