Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 17 Octobre 2017

Algérie: Les banques ne peuvent plus faire des saisies à l'encontre des micro-entreprises défaillantes (Zemali)

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemal

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali a affirmé mardi à Guelma que les procédures de saisie, entamées par les instances bancaires à l’encontre des micro-entreprises défectueuses seront arrêtées.

 


Au cours d’une rencontre avec les adhérents de la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs (FNJE), au centre de loisirs scientifique "Salah Boubnider", dans le cadre d’une visite effectuée à Guelma, le ministre a appelé les directeurs de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), ceux de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) à prendre attache avec les instances bancaires locales pour l’arrêt de toute procédure de saisie", soulignant que sur le plan central, ses services coordonneront avec ceux du ministère des Finances pour l’arrêt de la procédure.

Il a, à ce propos, affirmé que "l’Etat poursuivra son appui aux micro-entreprises" attestant que cet appui était "un choix irréversible".
M. Zemali a également souligné que son département oeuvrera à suivre, sur le terrain, "l’application effective de la décision du gouvernement de consacrer 20% des projets pour les micro-entreprises créées dans le cadre des dispositifs d’aide à l’emploi et de réserver pour les mêmes entités les projets de la sous-traitance".

Le ministre a, dans ce contexte, rassuré les jeunes entrepreneurs soulignant qu’en coordination avec le ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales, "une correspondance sera adressée aux walis pour respecter et veiller à l’application de la décision du gouvernement".

M. Zemali a également indiqué qu’une cellule a été créée au niveau du cabinet de son département, chargée "de suivre au quotidien les préoccupations des jeunes entrepreneurs", soulignant que les petites entreprises étaient "le noyau d’une économie diversifiée hors hydrocarbures".

En chiffre, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale a précisé qu’entre 2010 et 2016, 375 000 petites entreprises, devant générer 80 000 postes d’emploi, ont été créées.

Appelant les jeunes adhérents à la FNJE qui totalise 22 000 adhérents et 78 000 demandes d’adhésion, à "poursuivre le combat pour le développement", le ministre a encouragé les jeunes, propriétaires de petites entreprises à créer "un réseau pour l’échange des expériences, et des partenariats dans le domaine du marketing’’.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

vous vous attendez à ce qu'il se contente de gérer l'austérité ? - 17.4%
vous pensez qu'il est capable d'aller plus loin et d'engager une modernisation de l'économie ? - 13.4%
Vous pensez qu'il sera pris de vitesse par la dégradation de la situation ? - 61%

Total votes: 1325

Vidéos

TSA, Boudjedra, Boukrouh, Nekkaz, le CPP défend l’expression puis descend dans l’arène

A ne pas manquer

Prev Next

La Chine veut acquérir directement 5% de Saudi Aramco

"Une série d'options pour l'entrée en Bourse de Saudi Aramco continuent de faire l'objet d'un examen attentif", a dit un porte-parole de la compagnie pétrolière.

Affaire Air-Algérie-SMI International : Mohamed Salah Boultif réagit

 M. Boultif attire l’attention sur le fait que le groupe canadien de travaux publics ait eu des démêlés avec la justice de son pays.

Les normes industrielles algériennes reconnues à l’étranger

Si un laboratoire accrédité par ALGERAC donne un certificat à une entreprise quelconque ses produits sont susceptibles d’être exportés en Europe sans subir un nouveau contrôle à la frontière.