Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 28 Mai 2018

  •   MAP
  • mercredi 27 septembre 2017 07:36

Maroc- Bank Al-Maghrib disposé à mener des études complémentaires sur la réforme du taux de change

Bank Al-Maghrib est disposé à mener les études complémentaires et les simulations nécessaires pour mieux accompagner la réforme du taux de change, a affirmé mardi son Gouverneur, Abdellatif Jouahri.

 

 

« Si on recule pour mieux apprécier et mieux soutenir la réforme du taux de change, il me semble que c’est positif. S’il y a lieu de mener des études ou des éléments d’information complémentaires, nous sommes là pour faire les simulations qu’il faut pour une mesure qui durera pendant plusieurs années », a indiqué Jouahri lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de la réunion trimestrielle du Conseil de BAM.

 De même, le Wali de BAM n’a pas manqué de souligner que cette réforme renforcera la capacité de l’économie marocaine à absorber les chocs externes et contribuera à préserver sa compétitivité.

 Tous les prérequis nécessaires à la mise en place de cette réforme, à savoir, entre autres, une soutenabilité budgétaire à moyen terme, un bon niveau de réserves de changes, une inflation maîtrisée, ainsi qu’un système bancaire solide ont été atteints, a-t-il rappelé.

 Dans le cadre de la campagne de communication menée à cet effet, le Gouverneur a fait notamment état de la réalisation de 20 réunions avec les banques, 14 avec les opérateurs, ainsi que l’initiation de rencontres avec les MRE à Madrid, Bruxelles et à Paris.

 Par ailleurs, Jouahri a loué les efforts consentis par le Maroc dans le domaine de l’inclusion financière, visant à garantir une bancarisation à profit des différents segments de la population, promouvoir l’éducation financière, et mieux financer les TPME.


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les boulangers exigent une augmentation du prix du pain et menacent de faire grève

   Une baguette de pain à 13 dinars serait idéale pour garantir aux boulangers une marge bénéficiaire acceptable, selon la FNB.

Algérie:"Il faut rompre avec l’investissement social et passer à l’entreprenariat libre" (économiste)

  Selon M. Meddah, Les dispositifs d’aides à l’emploi (ANSEJ, ANGEM, CNAC…)  devaient en effet se limiter dans le temps pour céder la place graduellement à d’autres formes de conception afin de bien mener le passage vers l’entreprenariat libre.

Algérie: "Le problème du secteur de la santé a besoin d’une solution politique" (Chaoui)

  Nous sommes en phase de passage d’un paysage dominé par des maladies transmissibles à des maladies non transmissibles, selon le Pr. Farid Chaoui.