Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 28 Mai 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • dimanche 8 octobre 2017 17:59

Algérie- Les besoins de financement par le moyen de la planche à billets n’ont pas encore été fixés

Le ministre des Finances affirme que la limitation à 5 années le recours à la planche à billet pour éviter les interprétations politiques.

 

Le gouvernement n’a pas encore fixé le montant de la création monétaire qui va résulter du recours à la planche à billet. C’est ce qu’a indiqué le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya.

S’exprimant ce dimanche à l’issue du vote du projet de Loi sur la monnaie et le crédit, le ministre a cependant assuré que des « taux seront fixés pour éviter tout risque inflationniste pour le pays »,  tout en souhaitant « retrouver l’équilibre financier dans les deux ou trois années à venir».

Concernant la durée du recours au financement non conventionnel, qui est 5 années, M. Raouya a déclaré que le gouvernement a opté pour cette durée «  pour éviter toute interprétation politique de cette démarche ».

Interrogé en sur les réformes structurelles du système financiers évoquées par le ministre auparavant, Abderrahmane Raouya a souligné que « les détails seront précisé dans le décret présidentiel qui sera promulgué prochainement après l’adoption par la deuxième chambre (Conseil de la Nation) du projet de loi sur la monnaie et le crédit ». 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les boulangers exigent une augmentation du prix du pain et menacent de faire grève

   Une baguette de pain à 13 dinars serait idéale pour garantir aux boulangers une marge bénéficiaire acceptable, selon la FNB.

Algérie:"Il faut rompre avec l’investissement social et passer à l’entreprenariat libre" (économiste)

  Selon M. Meddah, Les dispositifs d’aides à l’emploi (ANSEJ, ANGEM, CNAC…)  devaient en effet se limiter dans le temps pour céder la place graduellement à d’autres formes de conception afin de bien mener le passage vers l’entreprenariat libre.

Algérie: "Le problème du secteur de la santé a besoin d’une solution politique" (Chaoui)

  Nous sommes en phase de passage d’un paysage dominé par des maladies transmissibles à des maladies non transmissibles, selon le Pr. Farid Chaoui.