Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Février 2017

  •   Reuters
  • samedi 6 août 2016 10:54

Finances : Les marchés boursiers terminent la semaine en hausse, dopés par les chiffres de l’emploi aux Etats-Unis

 

Les Bourses européennes ont terminé en forte hausse vendredi, profitant, comme Wall Street, de l'annonce d'un nombre de créations d'emplois nettement meilleur que prévu aux Etats-Unis en juillet.

 

 

 

Cette donnée suggère que la première économie mondiale est en meilleure forme que ne l'a laissé entrevoir la première estimation du produit intérieur brut (PIB) du deuxième trimestre.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 1,49% (+64,92 points) à 4.410,55 points. Le Footsie britannique a pris 0,79% et le Dax allemand 1,36%. L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 1,41% et le FTSEurofirst 300 0,92%.

Les deux indices paneuropéens, qui avaient nettement reculé en début de semaine sous le coup d'une chute des valeurs bancaires dans la foulée de la publication des tests de résistance du secteur, ont toutefois accusé une perte hebdomadaire de respectivement 0,57% et 0,26%, interrompant une série de trois semaines de hausse d'affilée.

A Wall Street, l'indice S&P 500 évolue à des nouveaux pics historiques, au-delà de 2.180 points, porté par les données relatives au marché du travail en juillet.

Le département du Travail a recensé 255.000 créations de postes le mois dernier alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 180.000. Les chiffres de juin et de mai ont en outre été révisés en hausse, à respectivement 292.000 et 24.000 contre 287.000 et 11.000 précédemment.

Par ailleurs, le salaire horaire moyen a progressé de 0,3% en juillet après +0,1% en juin et un consensus de +0,2%. Sur un an, sa progression sur un an ressort à 2,6%, comme en juin.

La cote a également été soutenue par le bon accueil réservé à certains résultats d'entreprise, dont ceux de Mediobanca (+8,75%), d'Hugo Boss (+7,44%) et de LafargeHolcim (+5,03%).

A l'autre bout du spectre, Novo Nordisk (-10,08%) et Royal Bank of Scotland (-7,19%) ont au contraire été sanctionnés à la suite de leurs données trimestrielles et de leurs prévisions.

Sur le marché des changes, le dollar progresse par rapport à la plupart des devises internationales, à la faveur d'une augmentation des chances de voir les taux d'intérêt américains être relevés d'ici la fin de l'année au vu de la bonne santé du marché du travail aux Etats-Unis.

La vigueur du billet vert pèse sur les cours du pétrole, qui reculent de près de 1%. Sur l'ensemble de la semaine, le Brent s'achemine vers une hausse de plus de 3% après une chute de près de 11% sur les deux semaines précédentes

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- « La pénurie de médicaments va être encore plus grave les prochains mois » (FAM)

  Lors d’une conférence de presse organisée aujourd’hui à Alger, la Fédération algérienne du médicament a tiré la sonnette d’alarme sur les effets indésirables causé par  la restriction d’importation de matières premières indispensables pour la fabrication de médicaments.

2016 a connu une hausse sensible des prix de détail de produits alimentaires de base (ministère du Commerce)

Ces hausses ont ainsi touché les prix des légumes secs et ceux de produits d'épicerie comme les pois chiches dont le prix moyen a flambé à 240 DA/kg en 2016 contre 165 DA/kg en 2015 (+46%), les lentilles à 190 DA/kg contre 161 DA/kg (+18%).

L'Algérie compte sur les nouvelles technologie pour alléger la pression sur ses universités surchargées (OBG, document)

  Un rapport de la Commission Européenne sur l’enseignement supérieur en Algérie daté de 2012 a fait état d’universités surchargées, bridées par une gestion inadéquate et un manque de ressources. « Chaque année nous recevons jusqu’à 10 000 candidatures mais nous ne pouvons accepter que 2500 étudiants, laissant ceux qui ne sont pas retenus en proie à la frustration et au désarroi, »...