Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Janvier 2017

  •   Reuters
  • lundi 15 août 2016 18:33

Les marchés européens clôturent proches de l'équilibre

Les Bourses européennes ont terminé lundi proches de l'équilibre ou en légère hausse, toujours portées par les politiques monétaires ultra-accommodantes des grandes banques centrales, qui plafonnent les rendements obligataires et monétaires à des niveaux extrêmement faibles.

 

Les marchés, plutôt calmes en ce jour de l'Assomption, ont profité en outre de la hausse des cours du pétrole, dans l'espoir d'une initiative des pays producteurs pour stabiliser le marché. Le baril de Brent a ainsi dépassé la barre de 48 dollars le baril (+3%).

À Paris, le CAC 40 a finalement cédé 0,05% (-2,33 points) à 4.497,86 points après avoir touché en début de séance un pic à 4.528, son plus haut niveau depuis fin mai.

À Francfort, le Dax a avancé de 0,24% et à Londres, le FTSE a pris 0,36%, en partie grâce à la bonne tenue des valeurs pétrolières.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro ont progressé respectivement de 0,1% et 0,06%.

A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street évolue dans le vert, les trois indices de référence ayant inscrit des records en séance, soutenus eux aussi par le pétrole.

Parmi les valeurs en vue en Europe, le groupe pharmaceutique belge UCB a pris 8,9%, la meilleure performance du Stoxx 600, après la confirmation par un tribunal américain de l'un de ses principaux brevets.

Le géant de l'habillement H&M a gagné 2,1% après l'annonce d'une croissance de 10% sur un an de ses ventes en monnaies locales en juillet, supérieure d'un point à la moyenne des prévisions des analystes interrogés par Reuters.

A Paris, Bouygues (+0,74%) figure parmi les plus fortes hausses du CAC grâce à une recommandation favorable de Berenberg tandis qu'OL Group bondit de plus de 7% en réaction à l'entrée au capital du club de football du fonds d'investissement chinois IDG Capital Partners.

A la baisse, le bookmaker britannique William Hill a cédé plus de 6% après avoir rejeté une nouvelle proposition de rachat du duo 888-Rank.

Sur le marché des changes, le dollar reste pénalisé par les indicateurs américains décevants publiés vendredi, qui tempèrent les anticipations de relèvement des taux de la Réserve fédérale. L'euro se traite autour de 1,1197 dollar.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie entre dans sa 4e année de déficit budgétaire et extérieur. Que redoutez vous en 2017 ?

Vidéos

Algérie:"Il faut une stratégie globale pour développer le contenu en ligne"-Younes Grar

Vidéos

Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes - Ferhat Aït

A ne pas manquer

Prev Next

Le pétrole en légère hausse, malgré l'augmentation des stocks américains de brut

Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse jeudi, les investisseurs s'attachant aux aspects positifs du rapport hebdomadaire sur l'offre et la demande de pétrole aux Etats-Unis malgré une petite hausse inattendue des réserves de brut.

Sonatrach : Nous n’avons pas failli à nos engagements gaziers envers la France

Interrogé sur les propos d'un responsable de GRTgaz (filiale de la société française Engie), cités par des médias français, qui a fait état d'une rupture dans l'approvisionnement en gaz du Sud-ouest de la France à partir de l'Algérie, une source de la compagnie pétrolière nationale a expliqué que les quantités contractuelles destinées à cette région française avaient été "totalement épuisées"...

Le président Bouteflika à Oxford Business Group: "L'Algérie est dans une position sûre malgré la baisse des prix du brut"

Le président Abdelaziz Bouteflika a accordé une interview au groupe britannique Oxford Business Group (OBG) publiée dans son dernier rapport sur l’Algérie.