Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 27 Mars 2017

  •   Reuters
  • lundi 22 août 2016 17:56

Les Bourses européennes commencent la semaine par une baisse

Les Bourses européennes ont terminé lundi en baisse une séance pourtant commencée dans le vert, la prudence étant de mise chez les investisseurs à l'entame d'une semaine qui se conclura par un discours de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale américaine.

 

À Paris, le CAC 40 a cédé 0,24% (10,58 points) à 4.389,94 points. Le Footsie britannique a perdu 0,44% et le Dax allemand 0,47% tandis que l'indice EuroStoxx 50 a abandonné 0,26% et le FTSEurofirst 300 0,15%.

Wall Street est aussi orientée à la baisse au moment de la clôture européenne.

Janet Yellen doit intervenir en fin de semaine lors du symposium de banquiers centraux organisés à Jackson Hole, dans le Wyoming. La présidente de la Réserve fédérale pourrait donner des indications sur le calendrier de relèvement des taux aux Etats-Unis alors que plusieurs autres responsables de la Fed ont évoqué ces derniers jours la possibilité d'un nouveau tour de vis monétaire prochainement.

Malgré ce contexte, le dollar a effacé une partie de ses gains du début de journée face à l'euro, aux alentours de 1,1315.

Aux valeurs en Europe, le suisse Syngenta a bondi de plus de 10%, la meilleure performance de l'indice paneuropéen Stoxx 600, après le feu vert du Comité des investissements étrangers aux Etats-Unis à son rachat par le chinois ChemChina, qui lève l'un des principaux obstacles à la conclusion de l'opération.

Le français Teleperformance a fait presque aussi bien avec un gain de près de 9% après avoir annoncé le rachat pour 1,5 milliard de dollars de LanguageLine Solutions, numéro un américain des solutions d'interprétariat par téléphone et visiophone.

Carrefour a pour sa part gagné 2,74%, plus forte de l'EuroStoxx 50. Le titre a été soutenu par une note de Bernstein qui souligne l'amélioration du flux de trésorerie du deuxième distributeur mondial ainsi que de meilleures perspectives sur les changes.

A la baisse, les valeurs du secteur des matières premières ont fini en net repli (-1,62%), davantage que celles de l'énergie (-0,67%), qui ont pâti de la rechute des cours du pétrole.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) et le Brent abandonnent près de 3% après avoir touché des plus hauts de deux mois la semaine dernière, victimes des doutes des investisseurs sur la capacité des grands pays exportateurs à réduire une offre globale toujours excédentaire. Les cours sont aussi affectés par l'annonce d'un bond des exportations de produits raffinés de la Chine.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

Mahieddine Tahkout, le punching ball de l’échec industriel algérien (Opinion)

  La controverse autour de l'usine Tahkout a révélé l’indigence du projet industriel du gouvernement de M. Abdelmalek Sellal, mis en musique par Abdesslam Bouchouareb.

Controverse en Tunisie sur une possible émission de Sukuk sur le Nasdaq Dubaï

    Un accord entre la Bourse de Tunis et le Nasdaq Dubaï ouvre la voie au recours par l'Etat tunisien à l'émission de Sukuk islamiques sur la bourse de Dubaï. Une option devenue possible depuis 2013 mais qui suscite toujours des controverses en Tunisie

Oxfam dénonce l'utilisation abusive des paradis fiscaux par les 20 plus grandes banques européennes

Un quart des bénéfices des 20 plus grandes banques européennes a été déclaré dans des pays qui peuvent être considérés comme des paradis fiscaux, dénonce lundi un rapport d'Oxfam, pour qui cette proportion est démesurée au regard de l'activité générée dans ces pays.