Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Février 2017

  •   Reuters
  • lundi 5 septembre 2016 18:28

Les Bourses européennes en ordre dispersé à la clôture

Les Bourses européennes ont terminé sans tendance bien affirmée lundi, n'ayant pu compter sur Wall Street pour leur donner de l'inspiration, la place américaine étant fermée pour le Labor Day.

 

Avant cela, elles étaient pour la plupart en légère hausse, portées surtout par le secteur du pétrole qui a bénéficié d'une montée des cours du brut après l'annonce d'une coopération entre la Russie et l'Arabie saoudite sur le marché pétrolier, coopération pouvant conduire éventuellement à un encadrement de la production.

L'indice européen du pétrole et du gaz a gagné 0,95%, meilleur gain sectoriel de la journée.

Les Bourses européennes avaient également joui en début de séance de l'effet positif prolongé au-delà du week-end d'une statistique de l'emploi américaine insuffisante pour justifier à coup sûr, de l'avis des traders, une hausse des taux dès ce mois-ci.

Mais une croissance du secteur privé de la zone euro tombée le mois dernier à son rythme le plus faible depuis le début de l'année dernière a assombri l'humeur des participants.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,02% à 4.541,08 points. Le Footsie britannique a cédé 0,22%, affecté par le recul prononcé de quelques valeurs bancaires telles que Royal Bank of Scotland (-3,5%) et Lloyds Banking Group (-2,1%), victimes d'un abaissement de recommandation, et le Dax allemand a laissé 0,11%.

L'indice EuroStoxx 50 finit en retrait de 0,07% et le FTSEurofirst 300 a avancé de 0,13%.

Aux valeurs, SFR a fini sur un gain de 6%, meilleure hausse de l'indice FTSEurofirst 300, Altice ayant annoncé lundi un projet d'offre sur le solde de l'opérateur télécoms afin de simplifier sa structure et d'entamer une nouvelle phase industrielle du développement autour des métiers de l'accès, des contenus et de la publicité.

Altice termine inchangée alors que le titre avait monté durant la séance, Bryan Garnier conservant sa recommandation d'achat sur l'action car l'opération serait susceptible d'avoir un impact positif sur le bénéfice par action l'an prochain.

Bonne hausse également pour le concepteur de logiciels suisse Temenos (+7,6%), la plus forte de l'indice Stoxx 600, grâce à Credit Suisse qui est passé de "neutre" à "surperformer" sur le titre.

A l'inverse, Vonovia cède 2,2% après que le groupe immobilier allemand a annoncé lundi l'acquisition de l'autrichien Conwert pour 2,9 milliards d'euros, dette comprise, dans le cadre d'une offre d'achat amicale.

Conwert a pris de son côté 5,2%, à son meilleur niveau depuis plus de neuf ans.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- « La pénurie de médicaments va être encore plus grave les prochains mois » (FAM)

  Lors d’une conférence de presse organisée aujourd’hui à Alger, la Fédération algérienne du médicament a tiré la sonnette d’alarme sur les effets indésirables causé par  la restriction d’importation de matières premières indispensables pour la fabrication de médicaments.

2016 a connu une hausse sensible des prix de détail de produits alimentaires de base (ministère du Commerce)

Ces hausses ont ainsi touché les prix des légumes secs et ceux de produits d'épicerie comme les pois chiches dont le prix moyen a flambé à 240 DA/kg en 2016 contre 165 DA/kg en 2015 (+46%), les lentilles à 190 DA/kg contre 161 DA/kg (+18%).

L'Algérie compte sur les nouvelles technologie pour alléger la pression sur ses universités surchargées (OBG, document)

  Un rapport de la Commission Européenne sur l’enseignement supérieur en Algérie daté de 2012 a fait état d’universités surchargées, bridées par une gestion inadéquate et un manque de ressources. « Chaque année nous recevons jusqu’à 10 000 candidatures mais nous ne pouvons accepter que 2500 étudiants, laissant ceux qui ne sont pas retenus en proie à la frustration et au désarroi, »...