Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 18 Juin 2018

  •   Reuters
  • lundi 26 septembre 2016 19:18

Les Bourses européennes finissent en net repli

Les Bourses européennes ont terminé lundi en nette baisse, entraînées par les valeurs financières, au premier rang desquelles Deutsche Bank tombée à un plus bas historique.

 

À Paris, l'indice CAC 40 a perdu 1,8% (80,84 points) à 4.407,85 points. Le Footsie britannique a cédé 1,32% et le Dax allemand 2,19%. L'indice EuroStoxx 50 a abandonné 1,86%, le FTSEurofirst 300 1,53% et le Stoxx 600 1,55%.

Wall Street est aussi en baisse, quoique moins forte, au moment de la clôture en Europe, les investisseurs se montrant prudents avant le premier débat entre Hillary Clinton et Donald Trump dans la course à la Maison blanche.

Tous les secteurs ont fini dans le rouge en Europe, assurances (-2,40%) et banques (-2,32%) étant les valeurs les plus malmenées, à l'image d'Axa (-4,45%), BNP Paribas (-3,27%) et Société Générale (-2,95%), les trois plus fortes baisses du CAC 40.

Deutsche Bank a pour sa part plongé de 7,54% à 10,55 euros à Francfort, soit tout juste au-dessus d'un creux historique à 10,54 euros touché en cours de séance. Les inquiétudes grandissent quant à la situation financière de la banque allemande depuis que le département américain de la Justice a réclamé une amende de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) à son encontre pour la vente de titres adossés à des prêts immobiliers (MBS) avant la crise des "subprimes". Certains investisseurs redoutent désormais une augmentation de capital.

Contre la tendance, l'allemand Lanxess a bondi de 8,14% après l'annonce du rachat du chimiste américain de spécialité Chemtura.

Les cours du pétrole prennent plus de 3% dans l'attente des résultats de la réunion entre pays producteurs en Algérie, qui pourrait déboucher sur un accord en vue de parvenir à un gel des niveaux de production.

Une partie des investisseurs redoutent une victoire du républicain Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre aux Etats-Unis et, dans l'attente du débat de ce soir, le dollar s'affaiblit face à un panier de devises de référence (-0,35%) et face à l'euro (-0,42%), au-dessus de 1,1270 dollar.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: La décision de la BCT d’augmenter son taux directeur inquiète les patrons

  Le vrai remède réside, selon la CONECT, dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes stratégiques.

Algérie: GICA prépare de nouvelles opérations d’exportation en 2018

  Le groupe Gica a procédé, en mai dernier, à l'exportation de 45.0000 tonnes de clinker, dans le cadre d'un contrat portant sur une quantité globale de 200.000 tonnes. 

Algérie: "La solution de la planche à billets a été appliquée de façon excessive" (Nour Meddahi)

  L’économiste signale que le FMI vient de publier un document où il est précisé que finalement le déficit de 2017 a été de 8,8% au lieu des 5,6 prévus.