Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Mars 2017

  •   Reuters
  • lundi 26 septembre 2016 19:18

Les Bourses européennes finissent en net repli

Les Bourses européennes ont terminé lundi en nette baisse, entraînées par les valeurs financières, au premier rang desquelles Deutsche Bank tombée à un plus bas historique.

 

À Paris, l'indice CAC 40 a perdu 1,8% (80,84 points) à 4.407,85 points. Le Footsie britannique a cédé 1,32% et le Dax allemand 2,19%. L'indice EuroStoxx 50 a abandonné 1,86%, le FTSEurofirst 300 1,53% et le Stoxx 600 1,55%.

Wall Street est aussi en baisse, quoique moins forte, au moment de la clôture en Europe, les investisseurs se montrant prudents avant le premier débat entre Hillary Clinton et Donald Trump dans la course à la Maison blanche.

Tous les secteurs ont fini dans le rouge en Europe, assurances (-2,40%) et banques (-2,32%) étant les valeurs les plus malmenées, à l'image d'Axa (-4,45%), BNP Paribas (-3,27%) et Société Générale (-2,95%), les trois plus fortes baisses du CAC 40.

Deutsche Bank a pour sa part plongé de 7,54% à 10,55 euros à Francfort, soit tout juste au-dessus d'un creux historique à 10,54 euros touché en cours de séance. Les inquiétudes grandissent quant à la situation financière de la banque allemande depuis que le département américain de la Justice a réclamé une amende de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) à son encontre pour la vente de titres adossés à des prêts immobiliers (MBS) avant la crise des "subprimes". Certains investisseurs redoutent désormais une augmentation de capital.

Contre la tendance, l'allemand Lanxess a bondi de 8,14% après l'annonce du rachat du chimiste américain de spécialité Chemtura.

Les cours du pétrole prennent plus de 3% dans l'attente des résultats de la réunion entre pays producteurs en Algérie, qui pourrait déboucher sur un accord en vue de parvenir à un gel des niveaux de production.

Une partie des investisseurs redoutent une victoire du républicain Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre aux Etats-Unis et, dans l'attente du débat de ce soir, le dollar s'affaiblit face à un panier de devises de référence (-0,35%) et face à l'euro (-0,42%), au-dessus de 1,1270 dollar.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Est ce que vous comptez recourir rapidement à internet pour payer des factures ? - 30.8%
Est ce que vous préférez attendre de vous assurer de la sécurité des transactions avant de commencer ? - 37.4%
Vous ne vous sentez pas concerné car vous n’avez pas de carte CIB ou son équivalent des chèques postaux ? - 25.2%

Total votes: 575

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - La Direction de la Sûreté nationale tire la sonnette d'alarme sur l'ampleur de la contrefaçon locale

Cafés, pâtes alimentaires, margarine, eau d'oranger, miel, sucre vanillé, tabacs, détergents, produits cosmétiques, shampoings et parfums sont parmi les produits fabriqués localement victimes de contrefaçon locale, ont relevé des représentants de la DGSN lors de la seconde journée du séminaire sur la contrefaçon.

Opep : la réunion du comité de surveillance se tiendra dans un contexte pétrolier délicat

Lors de sa dernière réunion à Vienne, en janvier dernier, le comité de surveillance redoutait le non-respect des quotas de production fixés ; aujourd’hui, c’est surtout l’augmentation des stocks mondiaux d’or noir, principalement sous l’effet de l’augmentation de la production américaine, qui l’inquiète.

L’Observatoire tunisien de l’eau met en garde contre l’aggravation du stress hydrique en 2017

Entre 2016 et 2017, les ressources en eau dans les barrages tunisiens sont tombées de 1,426 milliard de m3 à quelque 700 millions de m3 seulement, selon des chiffres rendus publics par le ministre tunisien de l’Agriculture et des Ressources hydrauliques, le 7 mars dernier devant l’Assemblée des Représentants du Peuple.