Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 17 Octobre 2017

  •   Maghreb Emergent avec TAP
  • dimanche 13 août 2017 10:05

Tunisie- La CTAF s’inquiète de l’exploitation de la Bourse de Tunis dans des crimes financiers

Dans son rapport intitulé ” Evaluation Nationale des Risques de Blanchiment d’Argent et de Financement du Terrorisme ”  la CTAF a souligné qu’une réelle menace existe sur l’exploitation de la Bourse de Tunis dans des crimes financiers et ce malgré le faible nombre des déclarations.

 

La Commission Tunisienne des Analyses Financières (CTAF) a annoncé la transmission à la justice d’un nombre de déclarations de soupçons de corruption dans le marché financier, recueillies notamment par des banques et l’exploitation de la bourse pour l’intégration de recettes de corruption qui ont atteint dans certains dossiers une valeur de 300 mille dinars.

Dans son rapport intitulé ” Evaluation Nationale des Risques de Blanchiment d’Argent et de Financement du Terrorisme ”  la CTAF a souligné qu’une réelle menace existe sur l’exploitation de la Bourse de Tunis dans des crimes financiers et ce malgré le faible nombre des déclarations.

Dans la partie ‘’blanchiment d’argent’’,  les rédacteurs du rapport ont rappelé que 23 sociétés intermédiaires en bourse opèrent depuis 2005 sur le marché financier dont la capitalisation boursière a atteint 21,1% du PIB.

La CTAF a fait savoir que les intermédiaires en bourse ont seulement déposé 12 déclarations de présomptions de corruption entre 2005 et 2017, soit 0,58% des déclarations reçues par la commission, ajoutant que la majorité de ces déclarations dont le rythme a régressé, au cours des dernières années, concernent des opérations en relation avec l’ancien régime.

Parmi les points faibles de la bourse de Tunis soulevés par le rapport les opérations de contrôle, la faible connaissance des professionnels du secteur des moyens de lutte contre la corruption et l’absence d’un code de bonnes pratiques des intermédiaires en bourse.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 0%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 0%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 0%

Total votes: 0

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

A ne pas manquer

Prev Next

"Le pétrole terminera l’année à 58 dollars", selon Mourad Preure (Audio-Vidéo)

 « Le schiste américain va être la variable d’ajustement du marché pétrolier mondial durant deux ans », estime l’expert.

Tunisie : Le PLF 2018 prévoit l’instauration d'une taxe conjoncturelle sur les activités financières

La loi de finances 2017 avait institué une contribution conjoncturelle exceptionnelle de 7,5% sur les bénéfices des sociétés au profit du budget de l’Etat.

« L’Algérie est sur le point d’atteindre l'autosuffisance en produits agricoles » (ministre)

Le ministre signalé que très peu de produits agricoles sont aujourd’hui importés par l’Algérie. Des produits tels que « le blé, le lait et parfois les viandes ».