Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • dimanche 17 décembre 2017 13:01

Algérie : Une ordonnance "intelligente" sera bientôt proposée aux médecins

C’est une première en Algérie. Cet outil innovant et très pratique facilite la tâche aux médecins et assure l’établissement d’ordonnances lisibles et sans erreurs.

 

L’entreprise e-SAHTI, startup spécialisée dans les systèmes d’information pharmaceutique, va lancera bientôt une ordonnance électronique et intelligente destinée aux praticiens de la santé, a-t-on appris du co-fondateur de la startup et de la plateforme Pharmnet-Dz, Karim Ibachirene. Cet outil digital « va permettre aux médecins d’établir des prescriptions numérisées imprimables et enregistrable dans les dossiers numériques des patients d’une manière sécurisée ».

C’est une première en Algérie, cet outil innovant et très pratique facilite la tâche aux médecins et assure l’établissement d’ordonnances lisibles et sans erreurs. Comment ? selon Karim Ibachirene « l’ordonnance intelligente de Pharmnet-dz.com permet de détecter les interactions entre les médicaments prescrits dans l’ordonnance avec un contrôle continu et régulièrement mis à jour». Et d’expliquer que lors du remplissage de l’ordonnance, en cas d’existence d’une interaction entre deux médicaments, une fenêtre d’alerte s’affiche pour prévenir le médecin prescripteur. « Cet outil fonctionne avec l’encyclopédie des médicaments disponibles en Algérie qui est, à son tour, mis à jour constamment », assure-t-il.

Pour ce qui est des fonctionnalités de cette ordonnance intelligente, les médecins prescripteurs n’ont qu’à avoir des accès professionnels dans la plateforme pharment-dz.com pour pouvoir ensuite utiliser la base données de l’encyclopédie des médicaments produits et vendus en Algérie.

Eviter les interactions médicamenteuses

« C’est une application très facile à utiliser, insiste Karim Ibachirene, elle fonctionne en ligne et permet aux médecins de rédiger le nom et l’âge du patient, comme  l’ordonnance classique. Ensuite, dans la fenêtre suivante, le médecin n’a qu’à prescrire les médicaments par leur nom commercial avec posologie et QSP (quantité suffisante pour) ou la quantité. Avant l’impression ou la sauvegarde de l’ordonnance sous format PDF, le système Pharmenet-dz contrôle automatiquement l’existence des interactions », a-t-il détaillé.

« Le patient obtient une copie de l’ordonnance imprimée. Une fois à l’officine, le pharmacien, à son tour abonné à Pharmnet, n’a qu’à accéder au contenu de l’ordonnance grâce au scan du codes-barres de l’ordonnance où il aura un accès direct aux détails, même aux équivalents existant dans le marché algérien en cas d’indisponibilité du médicament prescrit.

Pour que l’outil de Pharmnet-dz soit labellisé, des partenariats ont été signés avec le Conseil national de l’ordre des pharmaciens (CNOP) et la Société algérienne de la médecine générale (SAMG), d’une part et des contacts sont en cours  avec les institutions de la santé d'autre part.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • La E ordenance est sans impression. Le pharmacien a access a l ordenance du patient sur le net. Rien a imprimer.

    Rapporter salah dimanche 17 décembre 2017 22:05
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.