Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Mai 2018

  •   Maghreb Emergent
  • dimanche 11 mars 2018 11:24

La startup algérienne "Safe Sahara" remporte le 1er prix du Global Startup Week-end Women à Paris

La start-up algérienne a mis en place un bracelet connecté de géolocalisation des personnes ainsi que les animaux dans des zones non ou mal desservies de réseaux notamment dans le Sahara.

 

La startup algérienne "Safe Sahara" d'Oran a remporté le premier prix du "Global Startup Weekend Women" de Paris. Ce prix a été décerné à l’équipe de "Safe Sahara" d’Oran lors d’une cérémonie organisée mercredi dernier à Paris par "Global Startup Weekend Women", l’initiative internationale en matière d’entreprenariat féminin dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC).

La start-up a été distinguée par son projet relatif à un bracelet connecté de géolocalisation des personnes ainsi que les animaux dans des zones non ou mal desservies de réseaux notamment dans le Sahara. Le deuxième et le troisième prix ont été octroyés respectivement aux équipes de Beauty Butler (Afrique du Sud), pour une plateforme qui facilite la vie des femmes adeptes de beauté, et à Norma (Etats-Unis), pour son application permettant aux femmes le dépistage et la prévention du cancer du sein.

Le "Global Startup Week-end Women", qui vise à rapprocher des femmes entrepreneures du monde entier et d'encourager leurs initiatives, avait organisé du 9 au 11 février dernier le premier événement du genre, en mobilisant 2.000 femmes de 23 villes du monde, dont les villes d’Oran, d’Alger, Paris, Sydney, Brisbane, Hong-Kong, Sacramento, Denver, Détroit, Bordeaux, Port au Prince, Dakar, Bamako, Antananarivo, Durban, Kathmandu, Abia et East Lansing.

Il s’agit d’une compétition rassemblant des femmes porteuses de projets dans le domaine des TIC pour la création, en 54 heures, de leurs start-up et passer ainsi de l’idéation à la réalisation. Près de 200 projets avaient été sélectionnés à l’issue de ce premier Global Startup Weekend Women, où tous les secteurs étaient représentés notamment l’intelligence artificielle et l’internet des objets (IoT).

Vingt-trois projets, un par ville, étaient sélectionnés pour participer à la grande finale du 7 mars qui s’est déroulait à Paris.  La startup "Safe Sahara" avait été sélectionnée lors de la "Startup Weekend Women Oran", tenue dans cette ville du 8 au 10 février dernier, où une cinquantaine de femmes algériennes avaient pris part avec plusieurs profils, étudiantes ou chefs d'entreprises, employées ou à la recherche d'emplois.


Évaluer cet élément
(6 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

E-commerce: De nouvelles possibilités pour l’économie algérienne (contribution)

  On aborde régulièrement l’e-commerce en Algérie, de la législation à développer pour protéger les consommateurs aux contraintes locales liées à cette activité, quel est l’impact des entreprises spécialisées dans ce domaine sur l’économie locale? Et quelles formations dispensent-elles à notre jeunesse?

Pétrole: L'Opep surveille de près la production vénézuélienne

  Les stocks des pays de l’OCDE ont chuté en mars pour n'être plus que neuf millions de barils au-dessus de leur moyenne quinquennale.

"La relation Etat-entreprises est un vrai problème en Algérie"-Slim Othmani-(Audio)

    « Je suis administrateur d’une entreprise privée dont je suis actionnaire. Cette entreprise passe son temps à se battre contre la discrimination entre le public et le privé que pratique l’Etat ».