Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

  •   Farid Farah
  • samedi 14 mai 2016 11:24

Un bug d’Internet est annoncé pour 2023 !

Le passage de l’informatique vers le 21ème siècle a été suivi avec une grande attention et surtout un soupir de soulagement. Les ordinateurs, faut-il le rappeler, ont accepté l'existence des années 2000 et le fameux bug de l’an 2000 ne s'est jamais produit. Aujourd’hui, des chercheurs et experts en télécommunications évoquent un autre bug. C’est celui qui risque de provoquer une rupture du fonctionnement de l’Internet. Ce signal d’alerte a été lancé, il y a quelques mois, par Andrew Ellis, professeur chercheur à l’université d’Aston de Birmingham en Angleterre, qui a souligné que la toile mondiale sera confrontée en 2023 à un bug baptisé « capacity crunch », ou l’étranglement de la capacité, un problème qui pourrait freiner l’acheminement des flux des données de plus en plus importants. Aujourd’hui, Internet évolue vers des fonctions de plus en plus diversifiées, notamment dans le domaine de l’économie et des finances. Il est devenu le support le plus important de transmission de l’information. Toute personne sur cette planète disposant d'un accès à l'internet est libre de publier ou créer tout type de contenu relatif à tout type de sujet. Cette diversité est à l’origine de la progression incessante des échanges de données dans la toile.

Selon Andrew Ellis, qui se base sur des analyses du trafic réel de l’Internet, cette croissance de la data pourrait générer un débordement incontrôlable provoquant une panne d’Internet. Actuellement, les câbles en fibre optique transportent plus de 99% du trafic mondial des données numériques, y compris le gigantesque flux data provenant des réseaux mobiles 4G et 3G. Le boom de la télévision IP, le streaming vidéo et la quantité croissante de terminaux mobiles connectés en permanence, ont fait exploser le volume des données échangées entre les 50.000 réseaux formant Internet. Avec les arrivées prochaines de l’Internet des objets et de l’authentification biométrique dans le m-banking, l’évolution du volume data prendra une trajectoire exponentielle. Et le jour où la demande en débit dépassera l’offre réalisable, le bug de l’effondrement d’Internet se produira. Selon ce chercheur britannique, il se produira vers l’année 2023. « Au labo, nous n’avons pas pu faire passer une seule donnée supplémentaire à travers un câble en fibre optique saturé », a-t-il alerté. L’opération de l’augmentation du nombre des câbles, jugée très budgétivores par les économistes, ne lèvera pas l’alerte puisque cette solution fera croitre la consommation de l’électricité et le Net s’effondra faute de puissance électrique. Reste à espérer que l’ingéniosité humaine désactivera ce bug… à temps.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.  

Montage automobile : Les concessionnaires vont devoir chercher leurs équipementiers (responsable)

« La stabilité politique du pays et le cadre incitatif à l’investissement sont des atouts qui permettront d’attirer les équipementiers étrangers », selon un responsable du ministère de l’Industrie.