Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

  •   Farid Farah
  • samedi 11 juin 2016 11:32

La 4G, un nouveau chapitre pour la téléphonie mobile en Algérie

La téléphonie mobile est sans aucun doute devenue la technologie la plus populaire en Algérie et à travers le monde. Vingt-cinq ans après la création des premiers réseaux sans fil, la téléphonie mobile amorce un autre virage après son lancement historique en Algérie, en 2001. L’appareil téléphonique est en train de devenir progressivement un terminal Internet mobile : la fonction téléphone devient presque un accessoire. A ce jour, dans le marché de la data mobile du pays, l’enjeu des trois opérateurs mobiles était très simple : multiplier les offres commerciales pour basculer un plus grand nombre d’abonnés de la 2G vers la 3G. Cette stratégie a produit une croissance dans ce secteur. Selon l’ARPT, le nombre des mobinautes 3G a bondi à 16 millions en décembre 2015, en hausse de 92% sur une année. Cependant, cette stratégie s’explique uniquement par le nombre d’abonnés. A la veille de l’entrée en activité de la 4G, le segment du GSM (2G) a enregistré, en 2015, une baisse de 23% par rapport à l’année 2014. Ce qui est un très bon signe pour l’avenir du marché de la data mobile du pays.

Mais, l’absence des chiffres officiels sur les revenus de l’Internet mobile et du volume global des données commercialisé, nous mène à se poser des questions sur la réussite ou non de la cohabitation de la 3G avec la 4G. De quelle manière nos trois opérateurs vont-ils dynamiser l’activité de leurs plateformes de contenus pour téléphones mobiles, afin de diversifier leurs sources de revenus ? Comment vont-ils faire pour donner un coup d’accélérateur au marché des smartphones ? Et si, dans l’avenir, les algériens vont passer moins de temps à parler au téléphone malgré les offres de la gratuité de la 2G ? Cela va engendrer alors une baisse des revenus voix, même si la croissance des revenus data mobile, tirés de la 3G, va compenser partiellement cette baisse. Autoriser l’arrivée de la 4ème génération de la téléphonie mobile en Algérie serait d’un grand intérêt pour l’économie du pays. Cette décision, même si dans l’état actuel des choses, elle constitue un casse-tête pour la tutelle, elle va néanmoins dynamiser le marché algérien du contenu mobile. Des centaines de petites entreprises spécialisées dans le développement d’applications mobiles devraient s’imposer comme des acteurs de ce marché. Ces dernières vont partager, avec les opérateurs, les revenus de ces nouveaux services et contenus « made in Algeria » tant recherchés par les abonnés.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.  

Montage automobile : Les concessionnaires vont devoir chercher leurs équipementiers (responsable)

« La stabilité politique du pays et le cadre incitatif à l’investissement sont des atouts qui permettront d’attirer les équipementiers étrangers », selon un responsable du ministère de l’Industrie.