Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 27 Mars 2017

  •   Abdelkader Zahar
  • samedi 16 avril 2016 19:00

Plateformes de protection "Endpoint" : Gartner décrypte les solutions de logiciels de sécurité pour les entreprises

Dans un rapport publié fin février sur les "Endpoint Protection Platforms" (plateformes de protection des terminaux), le cabinet Gartner scrute les performances des solutions proposées par les principaux éditeurs de logiciels de sécurité. Dans le "Magic Quadrant" du rapport, les leaders sont Symantec, Kaspersky, Trend Micro, Sophos et Intel Security.

 

"Les plateformes de protection des terminaux fournissent un ensemble de fonctions de sécurité pour protéger les PC, les smartphones et les tablettes. Les acheteurs de protection des terminaux devraient enquêter sur la qualité des capacités de protection, la profondeur et l'étendue des fonctionnalités et la facilité d'administration", explique le cabinet Gartner dans l’introduction de son étude sur les solutions "Endpoint Protection Platforms" (EPP) de 18 éditeurs de logiciels de sécurité informatique comme : Microsoft, Symantec, Kaspersky, Trend Micro, Sophos, Intel Security, Eset, Bitdefender, F-Secure, Panda Security, et IBM.

Avec son "System Center Endpoint Protection" (SCEP), Microsoft est classé dans la case "Challenger" du "Magic Quadrant", de l’étude de Gartner, destiné à informer les entreprises du positionnement des différents éditeurs du marché de la sécurité. Pour Gartner, le SCEP de Microsoft est "une solution raisonnable" pour les entreprises qui ont opté pour une licence d'accès client (Client Access License – "CAL") de Microsoft qui permet aux clients de se connecter à et de pouvoir utiliser un logiciel serveur, en totale protection.

Dans la catégorie "Leaders", le rapport Gartner cite les compagnies : Symantec, Kaspersky, Trend Micro, Sophos, Intel Security. "Symantec reste un bon choix tactique pour la protection des terminaux anti-malware solide", estime l’étude. De son côté, "Kaspersky offre une gamme impressionnante d'outils de gestion des clients intégrés, y compris l'analyse de la vulnérabilité, la gestion des correctifs et de contrôle de l'application". Trend Micro, "le troisième fournisseur EPP d’entreprises", offre un système de protection Endpoint "très complet" et inclut des "capacités de gestion" de terminaux mobiles pour Android, iOS, Windows Phone et BlackBerry.

 

Innovation importantes

 

Pour la catégorie "Visionnaires", Gartner sélectionne six sociétés dont Bitdefender, Eset et Panda Security. Bitdefender est crédité d’une "excellente performance en détection et en prévention des malwares", ce qui explique sa "percée sur le marché des entreprises". Alors que Eset est considéré comme une "bonne option" pour les entreprises "cherchant une solution anti-malware efficace et légère". Le moteur anti-malware d’Eset permet de "simuler des fichiers exécutables sur un émulateur virtuel avant leur exécution".

Panda Security "est le premier fournisseur d’EPP à offrir un service complet d'attestation de l'inventaire des processus. Il peut conseiller les clients sur la réputation de tous les fichiers exécutés". Gartner considère ces caractéristiques comme une "innovation importante par rapport aux services traditionnels de détection de logiciels malveillants.

Enfin, dans la catégorie "acteurs de niche", le géant IBM est cité avec sa solution "BigFix" qui fournit une "console de gestion des opérations de sécurité" qui prend en charge "plusieurs types de terminaux, y compris les appareils mobiles, les périphériques Linux et Mac, et les environnements virtuels. "IBM BigFix Compliance offre un correctif entièrement intégré, une gestion de la configuration et des vulnérabilités, ainsi que la possibilité de surveiller les autres agents EPP, tels que Intel Security, Symantec et Microsoft".


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

1 Commentaire

  • Symantec et Kaspersky sont en général de très bon choix, néanmoins la principale faille de sécurité se trouve en général entre le clavier et la chaise..

    Rapporter maroc dimanche 17 avril 2016 02:05
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

Mahieddine Tahkout, le punching ball de l’échec industriel algérien (Opinion)

  La controverse autour de l'usine Tahkout a révélé l’indigence du projet industriel du gouvernement de M. Abdelmalek Sellal, mis en musique par Abdesslam Bouchouareb.

Controverse en Tunisie sur une possible émission de Sukuk sur le Nasdaq Dubaï

    Un accord entre la Bourse de Tunis et le Nasdaq Dubaï ouvre la voie au recours par l'Etat tunisien à l'émission de Sukuk islamiques sur la bourse de Dubaï. Une option devenue possible depuis 2013 mais qui suscite toujours des controverses en Tunisie

Oxfam dénonce l'utilisation abusive des paradis fiscaux par les 20 plus grandes banques européennes

Un quart des bénéfices des 20 plus grandes banques européennes a été déclaré dans des pays qui peuvent être considérés comme des paradis fiscaux, dénonce lundi un rapport d'Oxfam, pour qui cette proportion est démesurée au regard de l'activité générée dans ces pays.