Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 21 Septembre 2017

  •   Maghreb Emergent avec APS
  • lundi 2 mai 2016 17:09

Houda Feraoun exclut toute ouverture du capital d’Algérie-Télécom

"Après 15 ans d’existence, il est devenu impératif pour les cadres d’Algérie-Télécom de modifier la structure organique de l’Entreprise et de revoir sa stratégie commerciale et ses méthodes de travail de manière à se mettre au diapason des développements technologiques et techniques, en vigueur, à l’échelle mondiale", estime la MPTIC.

 

La ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Imane Houda Feraoun a annoncé dimanche à Tipasa, une restructuration de l’Entreprise Algérie-Télécom, tout en assurant qu’il n’est nullement question de l’ouverture de son capital. "La restructuration  de l’Entreprise Algérie-Telecom est inévitable au regard des développements en cours, à l’échelle mondiale", a affirmé la ministre dans une déclaration à la presse, en marge du lancement expérimental d’un nouveau produit d’Algérie- poste "Anwi".

Elle a ajouté qu'"après 15 ans d’existence (2009), il est devenu impératif pour les cadres d’Algérie-Télécom de modifier la structure organique de l’Entreprise et de revoir sa stratégie commerciale et ses méthodes de travail de manière à se mettre au diapason des développements technologiques et techniques, en vigueur, à l’échelle mondiale", a-t-elle observé. Elle a estimé  qu’il n’y a pas lieu de "craindre le changement, car il peut être porteur d’une valeur ajoutée".

Probable entrée en Bourse

La ministre a, également, fait part de l’éventualité, pour l’Entreprise, d'entrer en Bourse "ce qui  permettra de booster son rendement, la développer et la promouvoir", relevant à ce titre, qu’il faut savoir "faire la différence entre  l’ouverture du capital de l’entreprise et son entrée en Bourse".

S’agissant de la titularisation du Président directeur général (par intérim) d’Algérie -Télécom dans son poste, la ministre a estimé que les "craintes à ce sujet sont inutiles", car les "principes du management moderne se basent sur les compétences et la consécration des objectifs fixés".

"Les plus grandes sociétés mondiales sont gérées par des responsables, recrutés au titre de contrats à durée déterminée, et il n’y a aucune honte à cela", a-t-elle affirmé. Elle a assuré que les PDG d’Algérie-Télécom et de Mobilis jouissent de toutes les prérogatives leur permettant d’accomplir, au mieux, les missions qui leur sont assignées.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • Parfois je me dis; elle sert à quoi cette ministre qu'on nous a fait le portrait d'une grande compétence? le bilan et celui de ses prédécesseurs négatif.

    Rapporter AT se Meurt mardi 3 mai 2016 09:40
  • Tous les cadres sont frileux et ne pensent qu'a leur carrière et leurs intérêts et les intérêts de leurs proches. Dans cette boite le changement viendra de l’extérieur ou ne viendra pas...

    Rapporter PATRIOTE lundi 2 mai 2016 21:57
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La saison 5 du CPP démarre sur la promesse d’une année politique décisive

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Faire appel à la préférence nationale pour réussir le projet de 4000 MW d’électricité en renouvelables

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- Le montant de la masse monétaire dans le circuit informel est surévalué, selon Ferhat Aït Ali (VIDEO)

Pour l'économiste Ferhat Aït Ali, le montant de la masse monétaire circulant dans les circuits informels ou thésaurisée est ''surévalué''. Au mieux, il ne s'agit que de 40 milliards de dinars, ''c'est ce que nous avons dans nos poches actuellement''.

Algérie-Emploi - "Les besoins du marché prennent l’ascenseur, les formations prennent l’escalier" - Mohamed Ali Deyahi (BIT) – Audio-

  Mohamed Ali Deyahi, Directeur Régional Afrique du Nord du Bureau International du Travail (BIT) a fait le constat ce mercredi  sur Radio M d’une évolution «préoccupante » du chômage des jeunes en Algérie qui atteint les 29% en 2017 contre 24% en 2016. La grande faille est dans l'écart entre le marché de l'emploi et la formation.

Tunisie: L'homme d’affaires Slim Riahi interdit de voyager (juge)

Une décision d’interdiction de voyage a été émise mardi par le juge d’instruction près le pôle judiciaire financier contre le président de l’Union patriotique libre (UPL) et homme d’affaires Slim Riahi, a annoncé mercredi le porte-parole du pôle financier, Sofiène Selliti.