Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 28 Mai 2018

  •   Ahmed Gasmia
  • jeudi 15 juin 2017 13:43

Maghreb Mobile Expo, un salon algérien dédié aux Smartphones- Saïd Benmesbah (Audio-Vidéo)

 Said Benmesbah Confondateur de Be Smart (Photo Ahmed Belghit)

Le salon Maghreb Mobile Expo, prévu du 20 au 22 septembre prochain à Alger, sera une opportunité pour mettre les startups et les jeunes développeurs algériens en contact avec des fonds d’investissement, des business Angels, des banques et des compagnies d’assurances, a déclaré Said Benmesbah cofondateur de Be Smart, l’entreprise à l’origine de cet événement.

 

 

Intervenant, mercredi sur Radio M, Said Benmesbah a tenu à préciser que « le Smartphone représente le cœur du salon » et que l’idée est d’encourager le développement des acteurs qui gravitent autour de cet outil qui gagne du terrain en Algérie.

 De manière générale, il sera question de la promotion des Smartphones, mais aussi des solutions qui les accompagnent. Des technologies dans lesquelles l’Algérie a du retard par rapport à ses voisins maghrébins, selon l’invité de Radio M qui estime, toutefois, qu’il s’agit d’un retard susceptible d’être rattrapé.

 La chose est possible, selon lui, en raison de la nature même du secteur qui permet de faire des bonds technologiques et de gagner ainsi le temps perdu.

 Sur la question de la mobilité, en général, M. Benmesbah estime que beaucoup d’efforts restent à faire en Algérie, ajoutant que les avancées constatées jusqu’ici sont à même de redonner espoir, citant, à ce titre, l’exemple de certaines administrations qui commencent à s’orienter vers l’usage d’Internet pour réduire les déplacements de leurs administrés.

 Le salon Maghreb mobile expo, en dépit de son appellation, est un salon international, ajoutera, d’autre part, M. Benmesbah qui dit s’attendre à la participation d’une dizaine de pays à travers la présence d’une centaine d’exposants.

 Le salon accueillera, entre autres, les trois opérateurs algériens de téléphonie mobile, des constructeurs de téléphones et de représentants de marques internationales opérant dans le domaine des nouvelles technologies. Des conférences en rapport avec les questions de la mobilité, de la Data et des Smartphones sont prévue au programme de cet événement.

 Vidéo :

 

 


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les boulangers exigent une augmentation du prix du pain et menacent de faire grève

   Une baguette de pain à 13 dinars serait idéale pour garantir aux boulangers une marge bénéficiaire acceptable, selon la FNB.

Algérie:"Il faut rompre avec l’investissement social et passer à l’entreprenariat libre" (économiste)

  Selon M. Meddah, Les dispositifs d’aides à l’emploi (ANSEJ, ANGEM, CNAC…)  devaient en effet se limiter dans le temps pour céder la place graduellement à d’autres formes de conception afin de bien mener le passage vers l’entreprenariat libre.

Algérie: "Le problème du secteur de la santé a besoin d’une solution politique" (Chaoui)

  Nous sommes en phase de passage d’un paysage dominé par des maladies transmissibles à des maladies non transmissibles, selon le Pr. Farid Chaoui.