Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 28 Mai 2018

  •   Lynda Abbou
  • dimanche 15 octobre 2017 17:18

Algérie- Les éditeurs de presse électronique réagissent à l’affaire TSA et s’organisent

Le journal d’information en ligne est toujours bloqué sur Algérie Télécom et Mobilis. La riposte de ses confrères  se met en place.

 

L’affaire du blocage du site d’information Tout Sur l’Algérie (TSA) depuis plus d’une semaine, a fait réagir les éditeurs de presse électronique qui ont organisé une réunion de concertation ce dimanche 15 octobre à Alger.

Etaient  présents à la réunion TSA-Algérie, Aljazair Alyoum, Algérie Part, Huffpost Algérie, Maghreb Emergent, Radio M, Inty Mag, Algérie Focus, Mena Défense, DIA-Algérie.

Les échanges, lors de cette première rencontre des éditeurs de médias électroniques arabophones et francophones,  ont porté sur plusieurs questions notamment la prise de position concernant l’affaire TSA. Les médias présents ont dénoncé la censure non assumée dans cette affaire, tout en se déclarant totalement solidaires de leur confrère.   

Ils ont, en outre, souligné le caractère insoutenable de la situation actuelle marquée par un vide juridique préjudiciable à leur activité. Les médias en ligne ne sont pas reconnus légalement en Algérie, et leur situation économique est des plus précaires.

A la fin de cette première réunion de prise de contact, une réunion préparatoire a été programmée pour dimanche prochain. Elle aura  comme objectif, la préparation d’une Assemblée générale des éditeurs de presse électronique au niveau national. Un appel au dialogue avec le Ministère de la Communication est également lancé.

Lire aussi: TSA, Boudjedra, Boukrouh, Nekkaz, le CPP défend l’expression puis descend dans l’arène (audio-vidéo)

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • l’Algérie a 46 universités ce n'est pas un journal marocain ou autre qui nous fait trombler, idée contre idée commentaire contre commentaire. si le FLN a dans ces rangs des milliers d'enseignants et chercheurs parmi ces adhérents que font ces gens la au moins pour défendre la politique de leurs gouvernement?? ces soit disant universitaire ne sont la que pour avoir des dividendes des lot de terrain des logements etc.
    le FLN est donc vide, il est plein d’opportuniste.
    mais défendre l’Algérie en face de prédateurs qui viennent de toute part oui la je suis pour que tout algérien prend son clavier et affronte les prédateur sans recourir a la censure ou au blocage ''le faible qui ne peut se défendre par le clavier pour convaincre recoure souvent au blocage''
    sinon le journal TSA est basique il n'a rien d'extraordinaire vis a vis de ces homologue de la presse francophone algérienne.

    Rapporter youssef mardi 7 novembre 2017 22:58
  • Tout Contre l'Algérie mais Tout Pour le Maroc " est un site makhzénien. Ces traitres ennemis de l'intérieur doivent disparaitre du paysage audiovisuel algérien.
    Le maroc dispose de dizaines et dizaines de sites en français, anglais, espagnol focalisés sur la démolition haineuse de l'Algérie et de son peuple tout en pillant son patrimoine culturel et son Histoire, et cela tous les jours que Dieu fait, on n'a pas besoin de lui fournir un outil de propagande supplémentaire.

    Rapporter LHomme de Méchta lundi 16 octobre 2017 22:28
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les boulangers exigent une augmentation du prix du pain et menacent de faire grève

   Une baguette de pain à 13 dinars serait idéale pour garantir aux boulangers une marge bénéficiaire acceptable, selon la FNB.

Algérie:"Il faut rompre avec l’investissement social et passer à l’entreprenariat libre" (économiste)

  Selon M. Meddah, Les dispositifs d’aides à l’emploi (ANSEJ, ANGEM, CNAC…)  devaient en effet se limiter dans le temps pour céder la place graduellement à d’autres formes de conception afin de bien mener le passage vers l’entreprenariat libre.

Algérie: "Le problème du secteur de la santé a besoin d’une solution politique" (Chaoui)

  Nous sommes en phase de passage d’un paysage dominé par des maladies transmissibles à des maladies non transmissibles, selon le Pr. Farid Chaoui.