Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 24 Juin 2017

  •   Maghreb Emergent/agences
  • mercredi 22 juin 2016 19:24

10 startup algériennes à Viva Technology Paris 2016

L’Algérie sera représentée par dix (10) startup de l'industrie numérique à la première édition de l'évènement mondial Viva Technology, dédié à l'innovation et à la technologie et qui devrait se tenir du 30 juin au 2 juillet 2016 dans la capitale française.

 

Pour sa première édition, l’évènement Viva Technology, devant se tenir au Hall 1, Paris Expo, Porte de Versailles, à l’initiative de Publicis et le groupe Les Echos, entend rassembler Grand Groupes et startups autour de l'ensemble des thématiques de l'innovation.

Les startup algériennes ont été sélectionnées par un comité de parrainage composé de représentants du ministère de l'Industrie et des mines, du cluster numérique ADC, du cabinet de consulting EY (ex. Ernst and Young) et de chefs d'entreprises.

Les jeunes promoteurs algériens présenteront des services et solutions innovés dans divers domaines, comme l'utilisation d’objets connectés dans le secteur de l'environnement, la télégestion des services publics, les solutions de paiement électronique de factures par le biais d'objets connectés (smartphones, TV...), la mise en place de plates-formes de statistiques économiques et des systèmes intelligents anti-vol de véhicules.

C'est le cas d'une start-up spécialisée dans l'environnement qui propose des solutions liées, entre autres, à la collecte et à la transmission en temps réel de données sur la qualité des eaux rejetées par les usines.

"A travers cette participation, nous aspirons entrer en contact avec les autres start-up présentes et aussi présenter nos solutions aux représentants de grandes firmes internationales qui seront présents", a déclaré à l'agence APS, la jeune promotrice de ce projet écologique.

Parmi les participants algériens, figure également un journaliste qui présentera sa plate-forme regroupant une large panoplie de statistiques économiques nationales, régionales et internationales.

Un autre jeune entrepreneur innovant fera connaître des solutions intelligentes en matière de protection de véhicules contre le vol.

Les dix start-up ont bénéficié d'accompagnement de la part des pouvoirs public, notamment dans le cadre des dispositifs offerts par l'Agence nationale de développement des PME (Andpme), par le cluster numérique ADC et des opérateurs économiques privés, en particulier dans le secteur des TIC.

Plus de 5.000 start-up des cinq continents, en plus de 400 intervenants de renommée mondiale, dont la plupart sont des patrons de grandes firmes internationales, sont attendus à Viva Technology Paris.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP résiste aux coupures d’Internet et attend un Macron algérien

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Vidéos

Maghreb Mobile Expo, un salon algérien dédié aux Smartphones- Saïd Benmesbah

A ne pas manquer

Prev Next

Bac 2017 : Tebboune annonce l’organisation d’une session spéciale pour les candidats retardataires

Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune a annoncé ce vendredi soir à Alger l'organisation d'une session spéciale du Bac pour les candidats ayant été exclus  pour cause de retard.

Les cours du pétrole tentent de se ressaisir après une dure semaine

Les cours du pétrole ont terminé une semaine « difficile » en légère hausse. Le marché tente de se reprendre et trouver un plancher.

Tunisie: La HAICA décide de retirer la licence d'exploitation à deux radios privées

Selon la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle, Radio Chaâmbi et Syfax FM n’ont pas respecté la loi en vigueur  ainsi que les dispositions des cahiers des charges.