Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Janvier 2017

  •   agences
  • vendredi 28 octobre 2016 11:26

La Tunisie espère bâtir une société du savoir à l'horizon 2020 (Youssef Chahed)



La Tunisie se veut en mesure de bâtir une société du savoir à l'horizon de 2020, a souligné le chef du gouvernement d'union nationale tunisien Youssef Chahed à l'ouverture de l'Assemblée mondiale de normalisation des télécommunications (AMNT 2016) qui se tient du 25 octobre au 3 novembre à Hammamet.

 

"Pour construire une société de connaissance et encore tirer profit de toutes sortes de ressources pour intégrer la sphère du développement mondial, la technologie de l'information et de la communication (TIC) en est certes une clé phare", a dit M. Chahed lors de la cérémonie inaugurale.
Intervenant lors de l’ouverture des travaux de l’Assemblée mondiale de normalisation des Télécommunications de 2016 (AMNT-16), Chahed a précisé que l’approche tunisienne dans le domaine numérique s’appuie sur cinq axes, à savoir le renforcement de l’infrastructure des télécommunications, de l’administration numérique et des services en ligne ainsi que le positionnement de la Tunisie en tant que pôle régional dans le domaine du transport des services.
Il s’agit en outre du renforcement des services technologiques et des échanges commerciaux dans tous les domaines, en plus de la concrétisation d’un programme de soutien visant à financer les projets numériques, a indiqué le chef du gouvernement.
Selon le chef du gouvernement tunisien, son pays mettra en place une base de données nationale à large bande qui devrait servir l'e-administration publique en ligne, le service public numérique dont l'éducation et la santé pour ainsi faire de la Tunisie un hub régional en matière de TIC.
Et d’ajouter, qu’en dépit des efforts déployés dans le secteur technologique, les résultats sont en deçà des objectifs tracés, en l’absence de projets prioritaires visant à améliorer le rendement des secteurs économique et social.
Il a souligné que la conférence internationale sur l’investissement qui se tiendra, les 29 et 30 novembre 2016 à Tunis, permettra la concrétisation de plusieurs projets dans le secteur numérique inscrits dans le cadre du plan quinquennal de développement (2016/2020).


Organisée une fois tous les quatre ans par l'Union internationale de télécommunications (UIT), l'AMNT 2016 sera marquée cette année par la participation de plus de 1000 participants venus de 100 pays membres environ de l'UIT. L'AMNT dirigera un débat parmi les experts et les décideurs de TIC afin de définir l'orientation stratégique de l'UIT pour les quatre prochaines années. Pas moins de 16 opérateurs mondiaux de télécommunications, 13 entreprises à aspect industriel outre une dizaine d'organisations régionales et internationales seront de la partie à Hammamet pour nourrir le débat.
Pour sa part, le secrétaire général de l'UIT Zhao Houlin a indiqué que la normalisation de la technologie 5G serait l'une des priorités de son organisation onusienne (l'UIT est l'institution spécialisée des Nations Unies pour les TIC), avec pour but un accès fiable aux services de télécommunications pour l'ensemble de la population.
M. Zhao a ajouté que l'UIT encourage les pays développés à faire migrer les technologies vers les pays en voie de développement. L'objectif étant de bien tirer bénéfices des avancées technologiques en mutations à l'international.

A travers l'organisation de cet événement technologique mondial sur le territoire tunisien, "nous envisageons faire de notre pays une destination numérique mondiale avec un potentiel de compétences et d'expertises d'envergure internationale", d'après le ministre tunisien des Technologies de la communication et de l' économie numérique, Anouar Maarouf.
"La Tunisie veillera également à faire connaître son projet stratégique dans ce domaine qui couvre les quatre prochaines années d'autant qu'on défendra le droit des pays en développement à accéder aux télécommunications tout comme en est le cas pour les pays développés" , a-t-il assuré en marge de l'AMNT 2016.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie entre dans sa 4e année de déficit budgétaire et extérieur. Que redoutez vous en 2017 ?

Vidéos

Algérie:"Il faut une stratégie globale pour développer le contenu en ligne"-Younes Grar

Vidéos

Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes - Ferhat Aït

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Le docteur Kamel-Eddine Fekhar décidé à poursuivre sa grève de la faim (Avocat)

En détention préventive depuis 18 mois, le militant des droits Mozabites a été hospitalisé après 18 jours de grève de la faim.

La défaillance des livraisons de gaz algérien à la France « n’inquiète pas » Nourredine Bouterfa

Gaz naturel, gaz liquéfié, Sonatrach, GRTgaz, Noureddine Bouterfa, Fos sur Mer, GRTgaz, Tiguentourine, Eni, La réponse officielle algérienne à l’interpellation française sur « les ruptures d’approvisionnement » en gaz naturel ne va pas calmer une polémique naissante.

Les Marocaines se mobilisent contre la violence sexuelle

Le suicide d'une jeune fille victime d'un viol collectif a sonné la mobilisation des organisations féménines. Elles demandent la révision de la loi 13/103 relative à la lutte contre la violence faite aux femmes.