Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • mardi 17 avril 2018 16:25

M-Paiement: La Tunisie se lance, le Maroc se prépare et l’Algérie n’y pense pas

 

Le Maroc a annoncé le lancement officiel du M-paiement pour septembre prochain.

La Tunisie a adopté officiellement le paiement mobile. C’est le ministère des Technologies de la communication et de l’Économie numérique qui en a fait l’annonce. Dans un communiqué rendu public, hier, le ministère a indiqué que cette mesure est entrée en vigueur dès lundi dans le cadre du plan stratégique national baptisé « Tunisie numérique 2020 ».

Le lancement du M-paiement en Tunisie a nécessité, notons-le, l’implication du ministère des Finances, de la Banque Centrale, de la société Monétique Tunisie, de la Poste tunisienne, ainsi que des trois opérateurs téléphoniques  du pays, à savoir Tunisie Telecom, Ooredoo et Orange Tunisie.

Ce service permettra aux Tunisiens de « transférer de l’argent de façon rapide et sécurisée, depuis et vers n’importe quel compte postal et/ou bancaire quel que soit l’opérateur téléphonique auquel est abonné l’utilisateur », précise le ministère.

Parallèlement, le Maroc a annoncé le lancement officiel du M-paiement pour septembre prochain. Le test « d’interopérabilité de toutes les plateformes de paiement mobile devrait intervenir en juin 2018 », rapporte le journal marocain Le Matin. Ce projet a été mis en œuvre lancé sur initiative de Bank Al-Maghrib (BAM) et de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

Selon l’agence de presse Ecofin, au Maroc, « des banques, des commerces et des opérateurs de téléphonie mobile ont déjà développé leur solution de paiement. Cette dernière est d’ailleurs en cours de test interne au niveau de plusieurs sociétés comme Attijariwafa Bank, BCP, BMCE Bank of Africa et CIH Bank ».

Entretemps en Algérie, le M-paiement n’est plus à l’ordre du jour alors qu’il figurait parmi les projets du ministère de la Poste et des technologies de l’information et de la communication. Après avoir annoncé la volonté de son département de lancer cette technologie, la ministre en charge du secteur a visiblement changé d’avis au bout de quelques mois pour dire qu’il ne fallait pas brûler les étapes.

 


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Le groupe Sonatrach sollicité par l’Irak pour développer un champ pétrolier

  Il  a été question, également, lors de cette entrevue de la possibilité d’une participation de Sonelgaz et de Naftal à l’extension du réseau de transport de gaz en Irak.

Pétrole: Le prix du Brent monte à près de 75 dollars, à son plus haut niveau depuis 2014

  Les stocks de pétrole brut ont reculé selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

L'enquête britannique pour corruption viserait un marché impliquant l'aéroport d'Alger, selon Ultra Electronics

     En mars 2018, la SGSIA a lancé un appel d’offres pour une solution informatique de gestion aéroportuaire et la société britannique, après soumission, a obtenu le marché.