Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 24 Juin 2017

  •   Amin Fassi-Fihri
  • vendredi 1 juillet 2016 10:15

Technologies: La connexion par Vsat, le nouveau marché de l’Internet au Maroc

La connexion Vsat (Very small aperture terminal) ou ''terminal à très petite ouverture'', va bientôt être accessible sur le marché marocain des particuliers. Segment jusque là réservé aux professionnels, cette solution d’accès à Internet, va devenir accessible à un large public, entre professionnels et particuliers. Et ouvrir d'avantage ce marché, qui a généré 100 millions de DH de Chiffre d'affaires en 2015.


Ce marché, longtemps aux mains de professionnels car utilisant la connexion internet par satellite, devrait être ouvert en septembre prochain, après un appel d'offres lancé par l’Agence nationale de réglementation de la communication (ANRT). La connexion Vsat est une liaison par satellite, et nécessite donc une antenne parabolique et des équipements de réception, dont des démodulateurs. Ce marché, qui utilise les solutions de communication, est déjà exploité depuis les années 2000 par certains opérateurs, dont Spacecom, va accueillir trois nouveaux arrivants: les opérateurs de téléphonie mobile Wana Corporate (Inwi), Itissalat-Al-Maghrib (Maroc Telecoms) et la Société d’aménagement et de développement vert (SADV), filiale du groupe phosphatier OCP. Ces trois opérateurs ont déjà acquis leur licence d’exploitation de la VSAT en juillet 2015, après un appel d’offres lancé par  (ANRT) moyennant un investissement de 20 millions de DH chacun.

Des arrivants sur un marché en pleine croissance

L'arrivée des deux nouveaux opérateurs sur ce marché jusque là réservé aux professionnels (banques, assurances, stations service, agriculture), devrait l'élargir et offrir de réelles opportunités de développement de ce segment. ''Ces opérateurs de télécommunications ont une assise financière confortable et des moyens importants pour communiquer autour de la connexion via satellite auprès du grand public'', estime Anas Zemmouri, directeur général du groupe Cimecom Nortis, filiale de l’opérateur espagnol Quantis. Cité par ''La Vie Eco'', il souligne qu''aujourd’hui, ce sont principalement les administrations publiques et les entreprises qui demandent à installer ce service. Les clients particuliers ne le connaissent pas encore très bien ou trouvent le coût d’installation très élevé''. Le coût d'une connexion Vsat est en effet pas à la portée de tous. Les équipements coûtent de 2500 DH à 5000 DH et de 1500 à 3000 l'installation, selon les prix des opérateurs. Pour autant, les prix des abonnements sont plutôt abordables, à peine un peu plus chers que la connexion par ADSL. Nortis facture à 199 DH un volume mensuel de 2Go et une vitesse de 10 MB/s. Et, pour Pour un pack mensuel de 400 DH, Nortis offre 10 Go de volume et 22Mb/s de vitesse, en plus d’un volume illimité la nuit (de minuit à 8 heures du matin). Par contre, l'ouverture de ce marché aux opérateurs de téléphonie mobile, est mal perçue par certains leaders de la Vsat au Maroc.  Pour Mohammed Aourid, PDG de Spacecom, c'est une mauvaise décision et désavoue la décision de l’ANRT d’octroyer les trois nouvelles licences. Dans une déclaration à ''La Vie Eco'', il relève que ''cela fait plus d’une vingtaine d’années que nous investissons dans ce marché. Au moment où le segment commence à se développer et que nous commençons à rentabiliser nos investissements, le régulateur ouvre le marché à de grandes entreprises''. En fait, ''les nouveaux opérateurs visent principalement le segment des particuliers et ils ont les moyens humains et financiers de réduire le coût de l’installation et proposer des formules leasing pour le matériel. Dès lors, leur arrivée constitue une réelle menace pour nous qui sommes entrés les premiers sur ce marché.''

L'irrigation par Internet, via la Vsat

Pour autant, dans un pays qui compte plus de 20 millions d'internautes, grâce aux services de trois opérateurs de téléphonie mobile et Maroc Télécom pour l'ADSL, l'arrivée de la connexion Vsat est perçue comme une solution pour divers métiers, et, surtout démocratiser l'Internet au Maroc. Avec une réception parfaite dans n'importe quelle zone enclavée du pays, la connexion Vsat donne l'avantage de la sécurité pour des institutions sensibles, et permet une liaison sans interruption au web, contrairement au réseau classique. C'est pour cette raison que les banques, les assurances, les restaurateurs et les distributeurs de carburant sont les principaux clients de ce secteur au Maroc. En outre, les grosses entreprises agricoles exploitent le système de connexion Vsat car elles installées dans des emplacements qui ne sont pas couverts par la connexion classique. ''Mais, surtout parce que cette solution permet de gérer le système d’irrigation à distance'', explique un professionnel du secteur.


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP résiste aux coupures d’Internet et attend un Macron algérien

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Vidéos

Maghreb Mobile Expo, un salon algérien dédié aux Smartphones- Saïd Benmesbah

A ne pas manquer

Prev Next

Bac 2017 : Tebboune annonce l’organisation d’une session spéciale pour les candidats retardataires

Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune a annoncé ce vendredi soir à Alger l'organisation d'une session spéciale du Bac pour les candidats ayant été exclus  pour cause de retard.

Les cours du pétrole tentent de se ressaisir après une dure semaine

Les cours du pétrole ont terminé une semaine « difficile » en légère hausse. Le marché tente de se reprendre et trouver un plancher.

Tunisie: La HAICA décide de retirer la licence d'exploitation à deux radios privées

Selon la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle, Radio Chaâmbi et Syfax FM n’ont pas respecté la loi en vigueur  ainsi que les dispositions des cahiers des charges.