Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 29 Avril 2017

  •   Méliza Beghdad
  • samedi 10 décembre 2016 17:01

Après la téléphonie, Djezzy veut ‘’démocratiser’’ l’internet mobile en Algérie

Vicenzo Nesci, président exécutif de Djezzy lors d'une conférence de presse à Alger

Depuis son le premier octobre dernier, Djezzy compte maintenant 300 000 abonnés à la 4G, dont 75% sont de nouveaux clients. Ces derniers sont répartis sur 16 wilayas. Mais l’opérateur ne compte pas s’arrêter là, et ambitionne de passer à 20 wilayas d’ici la fin de l’année, a annoncé mercredi 6 décembre, Tom Gutjahr, directeur général de Djezzy.

 

Djezzy rattrape son retard, et couvre désormais tout le territoire national en réseau 3G. Dans les sept dernières wilayas où la 3G Djezzy vient d’être déployée: khenchela, Souk Ahras, Naama, Ghardaïa, Adrar, Illizi et Tamanrasset, les clients n’auront plus besoin de se déplacer. En effet, la migration pourra se faire directement à travers le site de l’opérateur, et en quelques clics seulement.

« Nous avons démocratisé la téléphonie mobile, nous travaillons à généraliser la consommation de la data », c’est ce qu’a déclaré Vicenzo Nesci, président exécutif de Djezzy, avant de présenter le nouveau modem 4G de l’opérateur télécom. Ce nouvel appareil mobile rechargeable peut être utilisé partout, avec la possibilité de partager la connexion avec 10 personnes en même temps. Son prix ? 6990 DZD, avec 20go de volume et une liberté totale de rechargement à l’épuisement du forfait. Selon les besoin, le rechargement peut aller de 1 à 50 GO pour les clients professionnels. Ce modem 4G de Djezzy fonctionne également  en 3G, et dans toutes les wilayas d’Algérie. En 4G, il ne sera opérationnel que  dans les 20 wilayas que compte couvrir l’opérateur d’ici fin décembre.

Montrer la réussite du PPP

Pour Djezzy, la règle du 46/51 n’est pas une contrainte, mais un plus. Ses actionnaires Vimplecom et le Fond d’Investissement National veulent faire de ce partenariat public-privé, un exemple de réussite pour convaincre d’autres investisseurs étrangers de s’implanter en Algérie, a insisté tout au long de la cérémonie, Vincenzo Nesci.

Djezzy a lancé récemment, avec le soutien du FNI, un incubateur à l’Ecole Polytechnique d’Alger. Cet incubateur a pour objectif de contribuer à l’émergence d’une économie digitale, à travers son support aux jeunes start-ups technologiques et aux porteurs de projets innovants. « D’autres suivront, et contribueront à la transformation des start-ups en success stories, avec une contribution importante à la création d’un écosystème numérique et à l’emploi », a conclu M. Nesci. 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 26.04.2017 Macron-Le pen Nouveau monde en marche ?, Classement RSF Grine boulet de l'Algérie?

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Le CPP regrette Mélenchon et vote contre Hamid Grine (audio-vidéo)

Le Café presse politique a anticipé la relation Algérie-France sous une présidence Macron qui se dessine. Et boycotté les législatives dans son menu.

Tunisie- Le taux de chômage des diplômés du supérieur a doublé depuis 2005 (étude)

“La probabilité de chômage des diplômés du supérieur est supérieure à celle de la main d’œuvre active en général”.

Pour Bouteflika la prochaine APN va finaliser les réformes destinées à la diversification économique

Le Président de la République, Abdelaziz  Bouteflika, a relevé samedi le rôle de la prochaine Assemblée populaire  nationale (APN) qui devra légiférer pour la finalisation de diverses  réformes destinées à la diversification économique.