Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   Lynda Abbou
  • dimanche 8 avril 2018 20:55

Avec le MEDEX et l’ORVAL, la capacité d’internet en Algérie passera à 6,4 terabytes

 

Avec ces deux câbles,  le marché algérien qui a été dimensionné  avec une capacité d’internet de 680 gigabytes va passer à 6,4 terabytes ce qui est  10 fois la capacité actuelle.

 

Deux projets de câbles internet sous-marins de grande capacité sont en cours de réalisation et vont alimenter le marché algérien de 6,4 terabytes, soit 10 fois plus que la capacité actuelle, a déclaré le nouveau Président directeur général du Groupe Telecom Algérie (GTA), Ahmed Choudar ce dimanche sur les ondes de la radio algérienne chaine 3. Il s’agit du  MEDEX et de l ’ORVAL.

« Avec ces deux câbles,  le marché algérien qui a été dimensionné  avec une capacité d’internet de 680 gigabytes va passer à 6,4 terabytes ce qui est  10 fois la capacité actuelle. Mieux encore,  l’alimentation se fera   à  travers deux liens différents et indépendants », a expliqué le PDG du GTA.  «  Leur réalisation  offrira  de la sécurité au secteur et lui permettra d’évoluer et de réaliser des plateformes » a-t-il ajouté.

Ahmed Choudar a aussi déclaré que le  premier projet, le MEDEX, va être réceptionné  avant la fin de l’année en cours et offrira une capacité supplémentaire d’environ 4,4 terabyte.

Quant à la  liaison en fibre optique Oran-Valence (ORVAL), le PDG du Groupe Telecom Algérie a précisé qu’elle est en cours de réalisation. « Les deux derniers documents qui étaient  exigés, nous ont été livrés.  Actuellement,  nous attendons les permis pour commencer le déploiement du câble le plus tôt possible » a-t-il annoncé.

Le projet ORVAL  a connu un retard qui a causé une réévaluation de pas moins de 57,7% par rapport au coût initial, avait révélé le rapport d’appréciation de la Cour des comptes dans l’avant-projet de loi portant règlement budgétaire de l’exercice 2015. Ce projet (ORVAL) est depuis la passation du marché effectuée en 2014, passé par de nombreuses péripéties.

Le  rapport de la Cour des comptes note que « le contrat de marché a été signé en date du 31 mars 2015 et la notification de l’ordre de service (ODS)  s’est faite en date du 02 avril 2015. L’entrée en vigueur du délai d’exécution, soit de 14 mois, correspond à la date d’ouverture de la lettre du Crédit Documentaire, en date du 27 octobre 2015, au niveau de la Banque Nationale d’Algérie ». 


Évaluer cet élément
(8 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.

Discrimination public-privé: L’Etat veut casser le secteur privé des assurances

Les entreprises publiques d’assurance et AXA ont un pouvoir illimité de souscription des assurances entreprises PME-PMI, tandis que les compagnies privées sont limitées en la matière à moins de 500.000.000 DA

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.