Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Octobre 2017

Algérie-Le gouvernement a autorisé Djezzy à accélérer le déploiement de son réseau 3G

Djezzy va couvrir la totalité des wilayas avant la fin de 2016

Le gouvernement algérien a autorisé l’accélération du déploiement du réseau 3G de l’opérateur téléphonie mobile, OTA-Djezzy qui est passé à 51%  dans l’escarcelle de l’Etat, depuis janvier 2015.

 

Le gouvernement algérien a autorisé l’accélération du déploiement du réseau 3G de l’opérateur téléphonie mobile, OTA-Djezzy qui est passé à 51% dans l’escarcelle de l’Etat, depuis janvier 2015. 

L’opérateur de téléphonie mobile OTA-Djezzy, détenu à 51% par l’Etat algérien à travers le Fonds national d’investissement (FNI) depuis janvier 2015, va couvrir la totalité des wilayas en réseau 3G d’ici début 2016, a annoncé ce lundi à Alger, Vincenzo Nesci, le Président Exécutif de l’opérateur au cours d’une conférence de presse à l’occasion du 14eme anniversaire de Djezzy. 

L’opérateur qui a abordé le lancement de la 3G mobile en décembre 2013 avec beaucoup de retards, en raison notamment du blocage par la Banque d’Algérie de opérations d’importation des équipements nécessaire au déploiement, est en passe de rattraper son retard en matière d’extension réseau. 

M. Vincenzo Nesci a tenu d’ailleurs à remercier le gouvernement et en particulier, la ministre de la Poste et des technologies de l’information et de communication, Houda Feraoun pour avoir « autorisé Djezzy à accélérer le déploiement de son réseau ». Ainsi, après des années de « disgrâce », l’opérateur qui est entré dans le giron de l’Etat, bénéficie à présent des égards du gouvernement qui a apporté des amendements à son cahier des charges pour qu’il puisse « accélérer » le déploiement de son réseau 3G. 

Pour M. Nesci, Djezzy qui a « démocratisé » la téléphonie mobile en Algérie « il y a 14 ans », prend désormais l’engagement de se placer comme référence dans le « numérique et l’innovation » avec l’avènement de la 3G et les perspectives qu’elle ouvre pour les services à haute valeur ajoutée. 

Le Directeur exécutif de Djezzy est revenu l’opération du rachat par l’Etat algérien à 51% de l’opérateur auprès du groupe Vimpelcom qu’il qualifie de réussite. « C’est un partenariat Public-Privé exemplaire qui démontre que la règle des 51/49 n’est pas un obstacle pour l’investissement », a-t-il insisté. 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • Bonne nouvelle. L'algerien sait que grace à DJEZZY le portable a été démocratisé et l'encourage aujour'hui à déployer la 3G et eventuellement la 4G pour vulgariser le m-payement ,les transactions securisées.

    Rapporter moioueux mardi 16 février 2016 20:55
  • C'est le gouvernement ou l'ARPT qui doit l'autoriser à déroger au cahier de charges ? Je sais que l'ARPT est un truc bidon mais on aurait au moins sauvegardé la forme....

    Rapporter Truc lundi 15 février 2016 20:15
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP célèbre le centenaire de la Révolution d’Octobre en compagnie de Ould Kaddour (PDG de Sonatrach)

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Malika Rahal: "L'UDMA une contribution meconnue au mouvement national"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Aucune victime dans l’incendie de l’usine Cevital, selon le groupe

Cevital « rassure tous les consommateurs que les stocks de sucre à disposition permettront de servir le marché national sans aucune perturbation ».  

Algérie : Création d'un poste de diplomate chargé d'aider les investisseurs à l’étranger

Messahel a évoqué d’une nouvelle dynamique marquée par l’actualisation du cadre juridique afin de permettre aux opérateurs algériens d’investir les marchés étrangers.

Tunisie : Les pièces de rechange, habits et cosmétiques à 80% contrefaits (OTIC)

Le chiffre d’affaires du marché des contrefaçons avoisine les 500 milliards de dollars annuellement et enregistre une évolution annuelle de 10%.