Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 21 Novembre 2017

  •   Maghreb Emergent
  • vendredi 24 février 2017 16:27

Ooredoo Algérie clôture l’année 2016 avec des indicateurs positifs, mise sur la 4G en 2017




Pour l’année 2017, Ooredoo Algérie se fixe l’objectif de renforcer ses investissements en Algérie « afin d’augmenter rapidement la pénétration de la technologie 4G ».

 

Ooredoo Algérie a clôturé l’année 2016 avec des indicateurs positifs, en dépit d’un marché très concurrentiel, annonce le groupe de télécommunications Ooredoo. Dans un communiqué rendu public mercredi, il est précisé que les revenus de Ooredoo Algérie ont atteint 112,2 milliards de DA en 2016, contre 110,7 milliards de DA en 2015. Le parc clients a quant à lui atteint 13,8 millions d’abonnés à fin décembre 2016 contre 13 millions d’abonnés à fin décembre 2015, soit une augmentation de 5,6%.

Le résultat avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations (EBITDA) a été de 39,3 milliards de DA en 2016. Ooredoo Algérie a investi 23,3 milliards de DA en 2016 dont une grande partie de ce montant a été consacrée à l’amélioration et à l’expansion de son réseau sur tout le territoire national.

Au sein du groupe Ooredoo, la filiale algérienne représente 10% du nombre d’abonnés et 11% des investissements globaux du groupe. Pour l’année 2017, Ooredoo Algérie se fixe l’objectif de renforcer ses investissements en Algérie « afin d’augmenter rapidement la pénétration de la technologie 4G, qui couvre aujourd’hui 31 wilayas, et permettre au client algérien de profiter de l’expertise et du savoir -faire technologiques du Groupe Ooredoo ».

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib (Audio)

Mabrouk Aib estime que la baisse du prix du baril devrait être perçue comme « le signal d’alarme qui nous réveille » pour réfléchir à diversifier notre économie.

La France propose une rencontre sur les TIC avec les pays du Maghreb

  En Tunisie, le secteur des TIC contribue à hauteur de 7,5% du PIB et affiche une croissance à deux chiffres.

Tunisie : Le gouvernement ambitionne de porter la croissance à 3% en 2018

La Tunisie, qui identifie, depuis 2011, des solutions pour sortir de sa crise n’a pu réaliser qu’un très faible taux de croissance, de moins de 1% pendant les six dernières années.