Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

  •   APS
  • mercredi 3 mai 2017 07:54

Algérie-Logement - AADL-2 : poursuite de l’opération de choix des sites

Tarek Belaribi, PDG de l'AADL  

L'opération du choix des sites des logements du programme AADL-2, par les souscripteurs, se poursuit toujours, et les préparatifs sont en cours pour l’envoi «prochainement» des ordres de versement de la 2e tranche relative à ce programme, a indiqué, hier à Tipasa, le président-directeur général de l'Agence nationale d'amélioration et de développement du logement (AADL), Tarek Belaribi.

 

 

L'opération du choix des sites des logements du programme AADL-2, par les souscripteurs, se poursuit toujours, et les   préparatifs sont en cours pour l’envoi «prochainement» des ordres de versement de la 2e tranche relative à ce programme, a indiqué, hier à Tipasa, le président-directeur général de l'Agence nationale d'amélioration et de développement du logement (AADL), Tarek Belaribi. 

 L’opération de sélection des sites des logements du programme AADL-2, par les souscripteurs (au nombre de 400.000), «se poursuit progressivement, et ne s’arrêtera pas», a déclaré à l'APS, M. Belaribi, en marge d’une cérémonie d'attribution des premiers logements du programme AADL-2 à Tipasa. «Le reste des souscripteurs aura sa chance, après le parachèvement du premier lot du programme», a-t-il ajouté, sans toutefois fixer une date pour ce faire.

 Parallèlement à la sélection des sites, l’AADL s’apprête, selon le même responsable, à l’envoi des ordres de versement de la 2e tranche relative au programme 2013 (concernant 40.000 souscripteurs), soit dès le parachèvement de l’opération de sélection. Il a fait état, en outre, de la poursuite de ce programme, conformément au calendrier fixé, tout en s’engageant au respect des engagements de l’AADL envers les souscripteurs.

400.000 souscripteurs pour AADL-2

 Après avoir signalé le quasi-parachèvement du programme AADL-1 dans de nombreuses wilayas, dont Tipasa, Constantine, Oran et Annaba, M. Belaribi a   affirmé la détermination des autorités publiques à concrétiser la totalité du programme AADL-2 qui concerne 400.000 souscripteurs.

 Le PDG de l’AADL a présidé, en compagnie du wali de Tipasa, une cérémonie de distribution de clés à près de 500 souscripteurs du programme AADL-2 (2013), outre le règlement des dossiers relatifs aux sites d’implantation   d’autres projets AADL-2. 

 L’opportunité a également donné lieu à la pose de la première pierre de réalisation de 5.650 unités du même programme, dont 1.850 dans la ville de   Bou Ismaïl et deux autres lots de 1.850 et 2.000 unités dans celle de Tipasa. Sachant que la wilaya a bénéficié de 10.000 unités de logements au titre du programme AADL-2.  (APS)  


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

L'échéance 2019 ne nous détournera pas de la construction de la citoyenneté en Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.

Kamal Kheffache (économiste):"L’Algérie manque de réactivité pour s’adapter aux exigences de la mondialisation"

Dans cette interview, l’économiste Kamal Kheffache considère que l’Algérie ne s’est pas adaptée aux exigences de la mondialisation » et que, en se fermant, elle ralentit « le développement économique ».