Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 17 Octobre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • mercredi 31 mai 2017 09:23

Algérie-Import: Le contingentement élargi aux électroménagers, téléphones mobiles et cosmétiques

Le ministère du Commerce a annoncé mardi l'élargissement des contingents quantitatifs aux produits électroménagers, téléphones mobiles et produits cosmétiques au titre des licences d’importation pour l’année 2017.


 

 

"En application des dispositions de l’article 9 du décret exécutif 15-306 fixant les conditions et les modalités d’application des régimes de licences d’importation ou d’exportation de produits et marchandises, et conformément à l’avis no 01/2017 du 1er avril 2017, stipulant la possibilité de l’élargissement de la liste des produits concernés par le régime des licences, il est ouvert, à compter du 31 mai 2017 jusqu’au 14 juin 2017, l’importation des contingents quantitatifs relatifs aux produits suivants: les produits électroménagers, téléphones cellulaires ou téléphone mobiles ainsi que les produits cosmétiques", note l'avis du ministère.

 Pour l'électroménager, ces contingents concernent les machines et appareils pour le conditionnement de l'air, les réfrigérateurs, les congélateurs-conservateurs, les machines à laver la vaisselle, les machines à laver le linge (même avec dispositif de séchage) ainsi que les appareils de réception de télévision.

 Pour ces produits, sont exclues des contingents les collections destinées aux industries de montage et les collections dites CKD. La deuxième catégorie des produits concernés par ces contingents sont les téléphones pour réseaux cellulaires et téléphones mobiles.  En outre, les contingents sont également élargis aux produits cosmétiques à l’exception des matières premières et intrants.

Tout opérateur économique, personne physique ou morale, remplissant les conditions conformes à la législation et à la réglementation en vigueur, peut introduire une demande de licence d’importation d’un produit ou d’une marchandise, dont le contingent est ouvert, en déposant le dossier complet, comprenant le formulaire et le questionnaire d’identification de l’opérateur économique téléchargeable sur le site du ministère, une copie du Registre du Commerce, une copie de la Carte d’Identification Fiscale (NIF), une facture pro forma indiquant le produit, la quantité, la valeur, l’origine du produit et le mode de paiement, un extrait de rôle apuré et une attestation de mise à jour avec la CNAS et / ou CASNOS.

 

Le dossier doit être déposé ou transmis directement par voie numérique auprès du Secrétariat du Comité permanent (Direction générale du commerce extérieur du ministère du Commerce).

 

L'avis du ministère du Commerce note également que la liste des contingents des produits à soumettre au dispositif des licences "pourrait éventuellement être élargie à d’autres produits et contingents, en temps opportun".


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Ceux qui n'étaient pas nés du temps de Boumedien ou étaient trop jeunes n'ont rien perdu. Tebboune va nous y ramener dare-dare.

    La machine à corruption et à chippa est pleinement lancée. Les prix de touts ces produits vont augmenter car en position de monopole et sans concurrence, les heureux importateurs qui ont obtenu des licences vont fixer les prix comme ils veulent. Les plus grands perdants sont l'Etat car les importations vont se faire au cours bancaire et les consommateurs et les heureux gagnants qui vont se remplir les poches sont les importateurs amis.

    Un homme du passé avec des solutions du passé qui si elles marchaient, cela se saurait...

    Rapporter Truc mercredi 31 mai 2017 14:38
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

vous vous attendez à ce qu'il se contente de gérer l'austérité ? - 17.4%
vous pensez qu'il est capable d'aller plus loin et d'engager une modernisation de l'économie ? - 13.4%
Vous pensez qu'il sera pris de vitesse par la dégradation de la situation ? - 61%

Total votes: 1325

Vidéos

TSA, Boudjedra, Boukrouh, Nekkaz, le CPP défend l’expression puis descend dans l’arène

A ne pas manquer

Prev Next

La Chine veut acquérir directement 5% de Saudi Aramco

"Une série d'options pour l'entrée en Bourse de Saudi Aramco continuent de faire l'objet d'un examen attentif", a dit un porte-parole de la compagnie pétrolière.

Affaire Air-Algérie-SMI International : Mohamed Salah Boultif réagit

 M. Boultif attire l’attention sur le fait que le groupe canadien de travaux publics ait eu des démêlés avec la justice de son pays.

Les normes industrielles algériennes reconnues à l’étranger

Si un laboratoire accrédité par ALGERAC donne un certificat à une entreprise quelconque ses produits sont susceptibles d’être exportés en Europe sans subir un nouveau contrôle à la frontière.