Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 18 Février 2018

  •   Ahmed Gasmia
  • mercredi 28 juin 2017 13:06

N. Bouderba s’attaque à une idée "reçue" : "Les subventions sont en grande partie déjà ciblées" (Audio-Vidéo)

Et si le thème des subventions ''ciblées'' n'est qu'une idée reçue? Bouderba apporte des éléments de réponse (dr) 

 "Il faut aller vers des subventions ciblées". Après les experts, c’est le gouvernement qui le dit. Pourtant explique Noureddine Bouderba les subventions explicites sont déjà ciblées. C’était sur Radio M.

 

 

 

Le système des subventions ciblées défendus par plusieurs économistes n’est pas la bonne solution, a affirmé, mercredi dernier sur Radio M, Noureddine Bouderba, ancien cadre à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et spécialistes des questions sociales.

 « Toutes les expériences internationales ont montré qu’il est impossible d’identifier les gens auxquels les subventions ciblées sont censées être destinées. De plus, le ciblage ne résout pas le problème des inégalités sociales et dans beaucoup de cas, il les aggrave », a-t-il assuré.

 Il fera remarquer que contrairement aux idées reçues, ce sont les subventions ciblées qui finissent par profiter aux plus aisées et non les subventions universelles étant donné que les habitudes de consommation ne sont pas les mêmes chez les pauvres et les riches. « Ces derniers consomment naturellement moins de pain, par exemple », dira-t-il.

 Il rappellera, en outre, que les subventions ciblées existent déjà dans le système algérien puisque, note-t-il, 71% des subventions dites explicites sont déjà ciblées. « Les subventions explicites sont celles décidées dans le cadre du budget de l’Etat et qui englobent l’aide à la famille, l’aide à l’habitat, les pensions des retraités et des moudjahidine, entre autres », indique-t-il précisant que ce catégories de bénéficiaires sont bel et bien ciblées par les subventions.

 Il signale, à ce propos, que les subventions explicites représentent un montant de 1600 milliards de dinars, soit exactement le même montant que les subventions implicites, qui englobent le carburant, électricité, essence et eau.

 Absence de transparence

L’invité de Radio M a tenu à attirer l’attention sur l’absence de transparence en ce qui concerne certaines données importantes. « On nous cache des choses depuis des années », soutient-il ajoutant qu’à côté des subventions énergétiques, « il existe ce que l’on appelle les dépenses fiscales, c'est-à-dire les montants que l’Etat renonce à collecter ».

 M. Bouderba s’est interrogé au sujet de ces « cadeaux » que l’on offre aux entrepreneurs et que l’on met dans la case des subventions. Il s’est dit étonné quant à l’absence d’un système d’information nationale mettant à la disposition des Algériens des données chiffrées sur tout ce qui concerne la question des subventions.

 La collecte des impôts de manière plus offensive est une étape très importante, selon lui, pour la relance de l’économie du pays et donc l’amélioration du niveau de vie des Algériens.

 

 

 

  


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

Sondage

Vidéos

S.Djabelkhir: "Pas surpris par le rush des algériens sur les pages religieuses facebook étrangères"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-Ressources en eau : Le Gouvernement lance un plan de charge de 280 milliards DA pour 2018

Le plan de charge du secteur comprend un nouveau programme d'un montant de 160 milliards DA, la levée du gel d'opérations consacrées à l'assainissement de l'ordre de 84 milliards DA et un programme de réajustement.

Projet de loi portant règlement budgétaire 2015: Les députés de l’APN unanimes à fustiger un document "dépassé"

La séance plénière consacrée à la présentation du projet de loi relatif au  règlement  budgétaire  de l’année 2015 a été marquée par un consensus sur la nécessité de présenter  ce « document stratégique »  avant le projet de loi Finances.

Algérie: Le déficit commercial a baissé de plus de 62% en janvier 2018

Les importations ont reculé à 3,788 milliards de dollars en janvier 2018 contre 4,064 milliards au même mois de l`année 2017, soit une baisse de 276 millions de dollars (-6,8%).