Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 17 Octobre 2017

  •   Ahmed Gasmia
  • mercredi 28 juin 2017 13:06

N. Bouderba s’attaque à une idée "reçue" : "Les subventions sont en grande partie déjà ciblées" (Audio-Vidéo)

Et si le thème des subventions ''ciblées'' n'est qu'une idée reçue? Bouderba apporte des éléments de réponse (dr) 

 "Il faut aller vers des subventions ciblées". Après les experts, c’est le gouvernement qui le dit. Pourtant explique Noureddine Bouderba les subventions explicites sont déjà ciblées. C’était sur Radio M.

 

 

 

Le système des subventions ciblées défendus par plusieurs économistes n’est pas la bonne solution, a affirmé, mercredi dernier sur Radio M, Noureddine Bouderba, ancien cadre à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et spécialistes des questions sociales.

 « Toutes les expériences internationales ont montré qu’il est impossible d’identifier les gens auxquels les subventions ciblées sont censées être destinées. De plus, le ciblage ne résout pas le problème des inégalités sociales et dans beaucoup de cas, il les aggrave », a-t-il assuré.

 Il fera remarquer que contrairement aux idées reçues, ce sont les subventions ciblées qui finissent par profiter aux plus aisées et non les subventions universelles étant donné que les habitudes de consommation ne sont pas les mêmes chez les pauvres et les riches. « Ces derniers consomment naturellement moins de pain, par exemple », dira-t-il.

 Il rappellera, en outre, que les subventions ciblées existent déjà dans le système algérien puisque, note-t-il, 71% des subventions dites explicites sont déjà ciblées. « Les subventions explicites sont celles décidées dans le cadre du budget de l’Etat et qui englobent l’aide à la famille, l’aide à l’habitat, les pensions des retraités et des moudjahidine, entre autres », indique-t-il précisant que ce catégories de bénéficiaires sont bel et bien ciblées par les subventions.

 Il signale, à ce propos, que les subventions explicites représentent un montant de 1600 milliards de dinars, soit exactement le même montant que les subventions implicites, qui englobent le carburant, électricité, essence et eau.

 Absence de transparence

L’invité de Radio M a tenu à attirer l’attention sur l’absence de transparence en ce qui concerne certaines données importantes. « On nous cache des choses depuis des années », soutient-il ajoutant qu’à côté des subventions énergétiques, « il existe ce que l’on appelle les dépenses fiscales, c'est-à-dire les montants que l’Etat renonce à collecter ».

 M. Bouderba s’est interrogé au sujet de ces « cadeaux » que l’on offre aux entrepreneurs et que l’on met dans la case des subventions. Il s’est dit étonné quant à l’absence d’un système d’information nationale mettant à la disposition des Algériens des données chiffrées sur tout ce qui concerne la question des subventions.

 La collecte des impôts de manière plus offensive est une étape très importante, selon lui, pour la relance de l’économie du pays et donc l’amélioration du niveau de vie des Algériens.

 

 

 

  


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

vous vous attendez à ce qu'il se contente de gérer l'austérité ? - 17.4%
vous pensez qu'il est capable d'aller plus loin et d'engager une modernisation de l'économie ? - 13.4%
Vous pensez qu'il sera pris de vitesse par la dégradation de la situation ? - 61%

Total votes: 1325

Vidéos

TSA, Boudjedra, Boukrouh, Nekkaz, le CPP défend l’expression puis descend dans l’arène

A ne pas manquer

Prev Next

La Chine veut acquérir directement 5% de Saudi Aramco

"Une série d'options pour l'entrée en Bourse de Saudi Aramco continuent de faire l'objet d'un examen attentif", a dit un porte-parole de la compagnie pétrolière.

Affaire Air-Algérie-SMI International : Mohamed Salah Boultif réagit

 M. Boultif attire l’attention sur le fait que le groupe canadien de travaux publics ait eu des démêlés avec la justice de son pays.

Les normes industrielles algériennes reconnues à l’étranger

Si un laboratoire accrédité par ALGERAC donne un certificat à une entreprise quelconque ses produits sont susceptibles d’être exportés en Europe sans subir un nouveau contrôle à la frontière.