Un cahier des charges est actuellement en cours d’élaboration en partenariat avec le ministère de l’Industrie.

Entre 10 et 20% de véhicules sortis des unités de montages devraient, à l’avenir, être équipés de Kit GPL, a déclaré, mardi à Médéa, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni.

Il a indiqué, à ce sujet, qu’un cahier des charges devant imposer cette mesure était actuellement en cours d’élaboration en partenariat avec le ministère de l’Industrie.

Ce cahier des charges définira « la part (exacte) de véhicules dotés de kit Sirghaz qui va sortir, plus tard, des ateliers de montages en SKD installés dans le pays ».

Le ministre a rappelé, dans ce contexte, l’objectif du million de véhicules roulant au GPL d’ici 2021.

Il a évoqué, en outre, « l’impératif de changer de mode de consommation et d’inverser la tendance actuelle qui privilégie l’utilisation d’autres carburants, notamment l’essence et le Gasoil, au dépend du Sirghaz, plus économique et moins polluant ».

Pour rappel, une loi adoptée il y a quelques années imposait aux  concessionnaires automobiles algériens de proposer 10% de leurs véhicules en version GPL. Elle n’a jamais été appliquée.