Image Banque d’Algérie
Laksaci a été limogé le 31 mai 2016 et Hadji Baba Ammi, qui a été nommé le 11 juin 2016,  a été écarté du Gouvernement et remplacé le 25 mai 2017  par Abderrahmane Raouya dans l’éphémère Gouvernement  Tebboune.

Selon une source très bien informée, l’ancien ministre des finances, Hadji Baba Ammi, et l’ancien Gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Laksaci,  se sont opposés à l’idée de l’amendement de la loi sur le crédit et la monnaie et au recours à la planche à billets, raison pour laquelle ils ont été tous les deux débarqués.

« Baba Ammi et Laksaci savent très bien que la modification de l’article 45 pour permettre  à la Banque d’Algérie de financer directement le trésor en levant le verrou de l’émission monétaire va rompre définitivement l’équilibre du système. Parce que, au-delà de l’inflation que cette option va générer, la contrepartie réelle de la création monétaire, c’est l’épargne des citoyens et des entreprises », nous explique la même source.

Ainsi, nous assure-t-on, pour avoir refusé de cautionner cette idée non pas pour des considérations politiques mais par exigence de ce que l’on appelle communément « le bon sens », Laksaci a été limogé le 31 mai 2016 et Hadji Baba Ammi, qui a été nommé le 11 juin 2016,  a été écarté du Gouvernement et remplacé le 25 mai 2017  par Abderrahmane Raouya dans l’éphémère Gouvernement  Tebboune  et que Ahmed Ouyahia  garde depuis son retour aux affaires le 16 Août 2017.

Nadir Allam