La journée s’annonce rude et délicate pour le gouvernement et l’armée. Manifestations des étudiants et spectre de l’année blanche, sorties sur le terrain pour plusieurs ministres et discours important que donnera Ahmed Gaid Salah à partir d’Ouargla sont au menu aujourd’hui.

Noureddine Bedoui, devra retenir son souffle aujourd’hui 16 avril, date symbolique et journée du Savoir et jour de sortie pour quelques ministres pour des visites de terrain.Hier déjà, la ministre de la Culture, Meriem Merdaci a subi un boycott des medias privés lors de sa sortie dans la Wilaya de Tipaza, où un comité d’accueil de citoyens contestataires lui a été reservé.

On se rappelle que le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab et Noureddine Bedoui lui même ont été littéralement chassés de Tébessa et Béchar par la population.

A Alger et dans les autres wilayas, ce sont des milliers d’étudiants qui promettent de mener la vie dure aux forces de l’ordre en sortant dans la rue pour leur désormais traditionnelle journée de manifestation du Mardi.

Tôt ce matin des dizaines d’étudiants se sont rassemblé au niveau de la Grande poste à Alger et au niveau de leurs université d’où ils promettent de converger vers le centre ville. Ils disent ne pas craindre la répression qui risque de s’exercer sur eux et comptent sur leur nombre important pour s’imposer sur le terrain. Dans les autres wilayas, des milliers d’étudiants sont sorti ce matin dans des manifestations pacifiques.

Autre sujet d’inquiétudes pour Bedoui, le discours tant attendu du Chef d’Etat-major, Ahmed Gaid Salah qu’il donnera à partir d’Ouargla où il est en visite de travail depuis hier.

Une rumeur insistante parle de changements annoncés par Gaid Salah à l’intérieur et à l’extérieur de l’institution militaire et des révélations sur ce qu’il a nommé précédemment la « Bande ».