image gaz
Gaz de Schiste

Les prix de l’or noir ont grimpé jusqu’à 80 dollars début octobre 2018, avant de s’effondrer brutalement et de descendre à 50 dollars en décembre.

Les cinq grandes compagnies pétrolières internationales, en l’occurrence, les américains Exxon et Chevron, l’anglo-néerlandais Shell, le britannique BP et le français Total, déclarent que leurs bénéfices ont atteint, en 2018, un total plus élevé que prévu, selon l’Agence Reuters.   

Malgré la baisse qu’a connue le marché pétrolier en 2018, les résultats de ces grandes compagnies ont été meilleurs que ceux de 2014, quand le baril de pétrole était à plus de 100 dollars avant de chuter à partir de juin de la même année.

Ainsi, l’américain ExxonMobil a gagné 20,84 milliards de dollars, soit une hausse de 5,79 %, et Chevron, 14,8 milliards de dollars, en hausse de 61,2 %, par rapport à 2017.

L’anglo-néerlandais Shell a réalisé enregistré une progression  de 80 %, à 23,4 milliards de dollars. Le britannique BP, quant à lui, a vu ses bénéfices tripler, avec 9,4 milliards de profits sur l’année 2018.

Quant au groupe français Total, il a annoncé ce jeudi des résultats nets en forte croissance avec 11,4 milliards d’euros de bénéfice, contre 8,6 milliards en 2017.

Ces résultats ont dépassé les prévisions des analystes qui ne s’attendaient pas à des résultats aussi élevés, pour une année qui a connu une aussi grande perturbation du marché pétrolier. Les prix de l’or noir ont grimpé jusqu’à 80 dollars début octobre 2018, avant de s’effondrer brutalement et de descendre à 50 dollars en décembre.