Thon
La campagne de la pêche au thon rouge pour l’année 2019 est ouverte. 22 navires battant pavillon national ont pris la mer ce dimanche pour la pêche d’un quota de 1.437 tonnes, apprend on auprès de la Direction générale de la pêche et de l’aquaculture.

Les négociations autour de ce quota accordé à l’Algérie par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l`Atlantique (CICTA) ont eu lieu durant les travaux de la réunion de la CICTA tenue en novembre 2018 en Croatie, rappelle-t-on. L’on précise que tous les opérateurs concernés par cette campagne jouissent d’autorisations de pêche. Le montant des redevances payées par les 22 armateurs en faveur de la Trésorerie en contrepartie de ces autorisations, s’élève à 76 millions de DA. L’on indique que les quotes-parts ont été réparties de façon « équitable » et « transparente », entre les navires algériens, tout en tenant compte du tonnage de chaque navire et du niveau de son équipement. En devise, la valeur du quota qui sera pêché entre le 26 mai et le 1er juillet s’élèvera à 14 millions d’euros et sera vendu dans le cadre d’une opération purement commerciale prise en charge par les armateurs. Les 22 thoniers participant à la campagne, ont pris le large, le 22 mai dernier, à partir des ports d’Annaba et d’Alger en direction de la zone internationale de la pêche au thon rouge, comprise entre la Tunisie, les îles de Malte et la Sicile, en vue de se positionner sur les sites de pêche. Le responsable de la (DGPA) a prévu, auparavant, une augmentation du quota de l’Algérie qui devrait dépasser 1655 tonnes en 2020, 2000 tonnes en 2021 et 2500 tonnes d’ici 2025, après une augmentation sensible de la réserve internationale du thon rouge.